<u>Note de Gun:</u> Voici un grand lexique sur tous les termes que l'on retrouve plus ou moins souvent dans le jeu vidéo...<u>Note de Gun:</u> Voici un grand lexique sur tous les termes que l'on retrouve plus ou moins souvent dans le jeu vidéo...  
I hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate you! - Kefka, Final Fantasy VI 
 
Top page  
Accueil
Forums
Chat !
Coin des fans
Guestbook
Liens
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
Lost Edens
Legendra
RPG-Legends
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Central Game
Alpha-Emul


  

 

Article Array

Articles Divers Articles Divers

Le Dico des termes barbares du JV
(Ecrit le 28-05-2004 par Lee Perry)
6 commentaire(s)



Note de Gun: Voici un grand lexique sur tous les termes que l'on retrouve plus ou moins souvent dans le jeu vidéo. Notre ami Lee Perry nous explique en détails la signification de chacun de ces termes qui peuvent parraître parfois un peu compliqués au premier abord.


Dictionnaire des termes barbares du JV



Add-on : Un Add-on est un programme, que les éditeurs sortent pour relancer l’intérêt d’un jeu. Il reprend donc tous les éléments du jeu original, mais l’add-on ajoute des nouveautés comme de nouveaux mondes, de nouvelles armes ou encore de nouvelles unités ou personnages. Par exemple, l’add-on de Starcraft (Brood War) ajoute de nouvelles missions et de nouvelles unités pour chaque camps. Bien souvent, les add-on sont vendus à 15 euros mais sont malheureusement réservés aux joueurs PC. Ce type de programme ne semblant pas être à l’ordre du jour sur consoles (à part quelques rares exceptions).

Aliasing : L’aliasing est un effet disgracieux que l’on rencontre dans les jeux 3D. Il se matérialise par un effet d’escalier lorsqu’ une droite est oblique, car la droite « suit » la résolution de l’écran. C’est un peu comme si vous dessiniez une droite oblique sur une page quadrillée, mais qu’au lieu de la tracer droite, vous suiviez le quadrillage. Ainsi votre droite sera crénelée et non rectiligne. Cet effet est compensable si on utilise une résolution d’écran importante car la quadrillage est plus dense. De plus, les dernières consoles et cartes graphiques PC bénéficient de l’anti aliasing, procédé qui « gomme » cet effet, le rendu général devenant plus lisse et agréable.

Beta test: Phase de test préalable à la sortie d’un jeu. Bien souvent, les beat test se font en interne grâce aux testeurs du développeur. Mais de plus en plus, les développeurs font appel aux joueurs pour faire des beta test à grande échelle et ainsi recueillir le plus possible d’avis différents. Et c’est en fonction des avis des joueurs qu’un jeu subira diverses modifications.
Cette phase permet en outre de corriger les bugs et c’est la dernière étape avant sa sortie définitive. Elle a donc une importance capitale.

Bit : Ce terme est une contraction de ces deux mots anglais, BInary digiT. C’est l’unité élémentaire pour identifier une information, unité qui ne peut prendre que deux valeurs distinctes (1 et 0). Les deux valeurs étant la traduction du voltage, le 0 équivaut à 0 volt et le 1 à 5 volts.

Boss : Terme anglais signifiant chef ou patron. Souvent utilisé dans les jeux vidéo pour designer le gros méchant qui vous attend en fin de niveau. Le boss se différencie des ennemis de base par sa difficulté et par sa taille en général.


Dictionnaire des termes barbares du JV
Seymour, un des boss de Final Fantasy X



Bot : Ce terme est le diminutif de robot car un bot est en quelques sorte un joueur humain simulé par la machine. Le plus souvent, on rencontre les bots dans les FPS/Doom like justement pour palier le manque de joueurs humains. Dans le jeu XIII, vous pourrez par exemple jouer à quatre, l’un contre l’autre ou même en équipe sans qu’il y ait de joueur humain. Uniquement vous et trois joueurs (ou plus) gérés par la machine. Ils sont en général totalement paramétrables (difficulté, camp, attitude…)

Blur : Effet graphique utilisé sur les machines de dernière génération, il a pour but de simuler un phénomène visuel tel que les dégagements de chaleur d’un moteur (GT3) ou encore l’aveuglement dans les FPS (la grenade flashbang de Rainbow six 3).
Blur peut se traduire par « flou ». C’est donc un procédé qui vise à rendre certains éléments du décor (ou même tout l’écran) flous et de ce fait légèrement déformés.


Dictionnaire des termes barbares du JV
Effet de flou dans Gran Turismo



Bug : Un bug est tout simplement une erreur de programmation qui empêche le bon déroulement du programme (qui peut être un jeu). La plupart du temps, les bugs que l’on retrouve dans la version finale d’un jeu sont bénins car les plus sévères sont détectés dans le bêta test. Cela peut se traduire par des effacements, des collisions entre objets ou encore des problèmes de gameplay. Ceci dit, certains jeux récents sont buggés au point d’être limite jouable. Par exemple, l’add-on de Morrowind (GOTY) est tellement buggé en version française et allemande qu’il est impossible de finir le jeu. Suivant son importance, le bug peut être fatale pour un jeu.

Bus : Les bus sont les liaisons physiques entre les différents éléments constitutifs de la carte mère. C’est par exemple les pistes qui relient un coprocesseur au microprocesseur central, pistes qui permettent à ces deux éléments de communiquer entre eux.

Bump mapping : Le bump mapping est un procédé relativement récent dans la mesure ou seul les dernières consoles (Xbox) et cartes graphiques PC bénéficient de cet effet graphique.
Cet effet consiste à donner à une texture 2D appliquée sur un modèle 3D, un effet de relief en jouant sur les ombrages.
Par exemple, la texture d’un arbre n’apparaîtra pas de la même manière suivant l’angle de vision car les ombrages sont fonctions de la source lumineuse. Mais la texture reste toujours aussi plate (c’est une image plaquée sur le squelette 3D de l’arbre), ce sont simplement les ombres projetées par l’écorce qui changent suivant l’angle de vue et la position de la source de lumière.
Cet effet est selon moi une excellente nouveauté car le reproche principal que l’on peut faire à la 3D est la platitude des textures justement. En gros, on a l’impression que des photos sont plaquées sur le modèle 3D sans qu’elles aient de relief. Chose magnifiquement corrigées par le bump mapping.

Cel shading : Le cel shading est un procédé utilisé pour la première fois dans Fear Effect sur PS1. Ce procédé consiste à donner à un élément 3D un rendu cartoon très prononcé en détourant les modèles 3D à l’aide d’un contour noir et épais. Les couleurs sont en général assez flashy pour renforcer l’aspect cartoon, chose bien illustrée par Jet Set Radio sur Dreamcast. Mais l’utilisation la plus réussie du cel shading reste celle qui a été faite dans Zelda Wind Waker, jeu pourtant décrié mais qui s’avère être un véritable dessin animé interactif.


Dictionnaire des termes barbares du JV
Le Cel Shading dans Zelda the Wind Waker



Cheat : Se traduit par « triche ». Les Cheats sont des codes que le joueur rente par le biais d’une manip à la manette plus ou moins ardue, et qui avantage ce dernier en lui fournissant des vie infinies, une sélection des niveaux enfin toutes sortes de choses pour tricher.
Les éditeurs avaient dans un premier temps programmer ces cheats pour faciliter la tache des testeurs. Puis les cheats sont devenus accessibles aux joueurs, les éditeurs allant même jusqu'à publier les codes quelques temps après la sortie du jeu afin de relancer l’intérêt et les ventes de ce dernier.

CISC : Ce sigle signifie « Complex Instruction Set Computer ». C'est la première génération de microprocesseurs a voir le jour et aussi celle qui fut la plus répandue pendant une longue periode. Ces microprocesseurs permettaient d’effectuer des opérations plus complexes que ses ancêtres.

Clipping : Le clipping est une chose quelque peu obsolète de nos jours mais qui nuisait terriblement aux premiers jeux 3D (Saturn et PS1 principalement). En effet, ces deux consoles pouvaient afficher un nombre assez limité de polygones par secondes (environ 300 000 pour la PS1 et un peu moins pour la Saturn). Donc pour limiter le nombre de polygone utilisés, les éléments situés hors du champ de la camera étaient supprimés puisque inutile. Enfin ceci est théorique car certains jeux faisaient apparaître les polygones sous vos yeux, au fur et à mesure de votre progression. Le meilleur exemple reste Daytona USA sur Saturn ou le clipping gênait carrément la conduite car la route « se construisait » tellement près de vous, qu’il devenait difficile d’anticiper certains virages. Pour bien visualiser l’effet et le fonctionnement du clipping, imaginez vous sur une échelle dont vous ne possédez que trois barreaux. Pour monter vous serez obligez d’utiliser un barreau du bas pour le mettre au dessus et ainsi de suite. Et bien les consoles fonctionnent pareil. Elles utilisent les polygones qui ne servent plus (car plus visibles) pour les remettre « en fonction ». Mais comme l’illustre si bien Daytona, ce n’est pas aussi simple dans la pratique.

Coprocesseur : Un coprocesseur est assez semblable a un microprocesseur central sauf qu’un coprocesseur aura en général une seule tache a gérer au lieu de plusieurs simultanément comme son supérieur hiérarchique le microprocesseur. Mais en se focalisant sur une tache bien précise (par exemple les graphismes, le son…) le copro soulage le microprocesseur d’opérations qui lui étaient réservées. Donc plus le nombre de copro est élevé, plus le microprocesseur central sera efficace car déchargé de nombreux calculs.

CPU : Contraction de “Central Processing Unit”. C’est l’autre nom du microprocesseur qui s’avère être le cerveau d’une machine même s’il est souvent épaulé par des coprocesseurs.

Dip Switch : Attention là c’est technique.
Les dip switches sont des petits interrupteurs situés dans les bornes d’arcade et qui permettent de configurer le jeu et la borne à sa guise. Ainsi, on pourra régler le monnayeur, la difficulté du jeu etc…
Bien sur, ces interrupteurs ne sont accessibles que pour les gérants de la salle de jeu.

Frame rate: Le frame Rate (taux d’image en français, calculé par seconde) est donc le nombre d’image qui sera affiché chaque seconde. Plus ce taux est élevé, plus l’animation est fluide. Car l’œil humain perçoit un certain nombre d’image par seconde et en dessous de ce seuil, le jeu n’est pas fluide. Un des meilleur exemple de jeu peu fluide reste la série des Fifa sur PS1.

Freeware : Logiciel distribué de manière totalement gratuite. Ce sont en général de petits programmes que ses auteurs distribuent gratuitement pour se faire connaître.

Gameplay : le gameplay est un savant mélange de plusieurs ingrédients. C’est le gameplay qui donne une âme à un jeu et les titres qui restent dans les mémoires sont bien souvent des jeux bénéficiant d’un gameplay réglé au millimètre. Ce mélange comprend la jouabilité, le plaisir du jeu, la facilité de navigation dans les divers menus, la profondeur du jeu induite par le nombre d’action réalisable et leur implication concrète dans le jeu.

Hardcore gamer : Le meilleur exemple d’hardcore gamer, ben, c’est moi.
Mais pour ceux qui n’ont pas le privilège de me connaître, un hardcore gamer est une personne qui aime tout ce qui touche de près ou de loin aux jeux vidéos. En général, ces personne aiment tous les types de jeu du moment que ces derniers sont de qualité et se doivent de connaître tout les hits qui ont fait le succès des consoles (même très anciennes). Voir même de les posséder (ces hits) si leur porte monnaie le permet car certains jeux cultes sont très onéreux (le record étant la version US de Kizuna Encounter sur Neo Geo qui se monnaie environ 11 000 euros car il n’en existe que 3 exemplaires en US, donc vous savez quoi m’offrir)

Hardware : Le hardware désigne le matériel informatique en général, matériel qui sert bien souvent à exploiter les Software (en lisant leur contenu en général).

I.A : L’intelligence artificielle à pour but de simuler un joueur humain afin de permettre a un seul joueur d’être confronté à d’autres. Cette I.A consiste en une suite de routines que les programmeurs mettent en place pour qu’elles s’adaptent aux choix et déplacement du joueur humain. Une routine est donc la réaction qu’aura le joueur simulé (l’ordinateur, CPU) face au joueur réel. Par exemple, dans un jeu de baston, si vous donnez un coup de pied bas, l’I.A choisira la routine lui permettant de se protéger en bas ou celle lui permettant de sauter, de reculer etc…
Et plus la difficulté est élevée, plus le nombre de routine est élevé.

Lag : Le lag ne se rencontre que sur internet et les jeux se jouant par le net. Le lag est donc le temps qui s’écoule entre le moment ou vous donnez les instructions à la machine, et le moment ou la machine effectue réellement cette action. Par exemple, vous jouez à Quake et vous demandez à votre perso de tirer. Si il y a un délai entre votre demande et le tir effectif, vous lagez. Et plus ce délai est long, moins c’est jouable. Le lag étant du à une mauvaise connexion ou à une machine trop obsolète.

Lan : contraction anglaise de “Local Area Network”. Cela consiste donc en un ensemble d’ordinateur ou de consoles reliées entre elles par l’intermédiaire d’un simple câble. Cela se fait donc dans un espace réduit car toutes les machines sont liées entre elles physiquement au contraire d’un réseau distant comme internet.
Ce terme s’est étendu aux soirées dédiées à ces mises en réseau local. On parle alors d’une Lan.


Dictionnaire des termes barbares du JV
Une Lan



Lens flare : Effet reproduisant sur console le phénomène lumineux que l’on remarque lorsque l’on observe une lumière au travers d’un objectif. Phénomène qui se traduit par la présence d’une succession de cercles lumineux à l’écran. Cet effet est d’ailleurs utilisé un peu à tort et à travers dans les jeux récents.

Line-up : Le line up est en quelque sorte le catalogue que propose un éditeurs pour tel ou tel événement. Par exemple, la sortie d’une nouvelle console doit s’accompagner d’un line up alléchant (et conséquent) afin de fédérer les joueurs à cette nouvelle machine. On parle également de line up à l’approche des grands salons de jeux vidéo, ou tous les éditeurs essaient de tirer leur épingle du jeu à grand renfort d’annonces et de visuels ma foi fort commerciaux.

Link : On parle de link lorsque l’on relie plusieurs consoles entre elles par l’intermédiaire d’un câble afin de jouer à plusieurs. Ce procédé étant en général plus simple d’utilisation que sur PC (lors d’un lan).

Mod : Un mod est quelque sorte un add-on programmé par des amateurs. Bien souvent, un mod reprend toutes les caractéristiques du jeu original mais y ajoute quelques nouveautés comme de nouveaux persos, de nouvelles armes ou encore de nouvelles maps (cartes).
Le premier mod qui me vient à l’esprit étant celui qui permettait aux joueurs d’Half life de jouer avec les maps et les armes de Golden Eye (N64).

Motion blur : Même définition que blur mais l’effet de flou est destiné à renforcer l’effet de vitesse induit par un mouvement. On peut voir cet effet dans Burnout lorsque que l’on enclenche le turbo.

Motion capture : Technique appliquée aux jeux 3D afin de rendre l’animation des modèles aussi réaliste que possible. Pour se faire, on demande à des comédiens et/ou cascadeurs de réaliser des mouvements que l’on souhaite intégrer au jeu. Pour les intégrer, on place des capteurs sur les endroits importants du corps de l’acteur. Puis ces capteurs renvoient à l’ordinateur toutes les coordonnées des ces mouvements qui sont ensuite traiter de manière à pouvoir être réutiliser dans le cadre du jeu.
Le seul jeu 2D à avoir utiliser cette technique est Art of Fighting 3. L’animation est de ce fait d’une fluidité incomparable car tous les mouvements bénéficient d’un nombre d’étapes intermédiaire nettement supérieur aux autres jeux de ce type.


Dictionnaire des termes barbares du JV
Exemple de Motion Capture



NPC (PNJ) : Contraction de « Non Player Character » traduit en français par Personnage non joueur. Ce sont en fait tous les personnages que l’on rencontre dans un jeu et avec lesquels on ne peut pas jouer. Ils ont en général une importance capitale car ce sont eux qui renseignent le joueur en donnant des indices ou des quêtes. Ils sont présents dans bon nombre de jeux mais on les associe bien souvent aux RPG car ils sont plus nombreux que dans les autres titres. De plus, ces NPC sont incontournables dans les RPG car ils sont indispensables à la progression et au scénario.

NTSC : Sigle signifiant “National Television Standards Commitee ». Cette norme télévisuelle est celle qui est utilisée au Japon, aux Etats Unis et au Canada. Les derniers téléviseurs permettent de faire fonctionner les appareils étrangers utilisant cette norme. Si vous ne possédez pas un tel téléviseur, il vous reste la solution du transcodeur qui permet de changer le signal NTSC en signal PAL.

Otaku : Un Otaku est un peu semblable à un Hardcore gamer dans le sens ou il s’intéresse à tout ce qui touche aux jeux vidéo, mais l’Otaku s’intéresse également à toute la culture japonaise, que ce soit les mangas, la musique et bien évidement la culture de ce pays.

PAL : Le sigle PAL signifie donc Phase Alternate Line. C’est la norme télévisuelle la plus utilisée et c’est celle que nous utilisons en France et en Europe.

Patch : Un patch est un petit programme correctif que les éditeurs mettent en ligne gratuitement afin de compenser les éventuelles erreurs et bugs que contient un jeu à sa sortie.
Un patch corrige surtout les bugs mineurs mais peut aussi permettre d’éviter les problèmes de compatibilité si l’on utilise un PC un peu ancien. Il arrive que les patchs ajoutent des choses en plus comme des armes, des persos ou des mises à jour mais c’est plus rare. Pour finir, les patch restent une exclusivité du monde PC.

Pathfinding : Le pathfinding (littéralement « trouver son chemin ») est une composante de l’I.A puisque cela permet à un personnage ou tout autre chose contrôlée par l’ordinateur de trouver son chemin et d’éviter les obstacles de manière censée. Par exemple, dans Baldur’s Gate vous êtes suivi par vos compagnons et ces derniers sont orientés par la machine. Et c’est précisément le pathfinding qui leur permettra de choisir le meilleur chemin afin de ne pas pénaliser le joueur. Dans ce jeu on peut même augmenter l’I .A accordée au pathfinding si le joueur ne le juge pas assez efficace, mais cela ralentit le jeu sur les machines obsolètes car cela demande des calculs supplémentaires.

Ping : Temps qui s’écoule entre la demande d’une action par le joueur et sa réalisation, lorsque l’on joue sur le net. Cela détermine donc la qualité de la connexion et plus le ping est bas, mieux c’est. Il est en général exprimé (en seconde) avec trois décimales après la virgule.

Pixel : Abréviation de PIcture ELement, le pixel est le plus petit élément constituant une image. Une image affichée à l’écran est donc une mosaïque de pixels. L’usage veut que l’on traduise ce terme par « point » même si ce n’est pas correct. Car il faut trois points de couleurs différentes (RGB, Red Green Blue, se traduit par Rouge Vert Bleu RVB, pour les nuls en anglais) pour faire un pixel sur un écran couleur. Et c’est uniquement sur un écran noir et blanc que l’on parle de point.

Plantage : Activité favorite du PC, la plantage est la chose la plus insupportable qui soit. En effet, lorsque le PC plante, cela signifie que l’application que vous faisiez s’arrête immédiatement à la suite (soit disant) d’une erreur ou mal fonction et ce, sans avertissement préalable. Concrètement, l’application freeze ou alors le PC redémarre ou vous redirige vers le bureau. Enfin c’est lourd quoi.

RAM : Signifie Random Access Memory (Mémoire Vive). La mémoire vive stocke toutes les informations générées par une application quelconque de manière temporaire car ces données disparaissent une fois la machine hors tension.

ROM : Signifie Read Only Memory ( Mémoire Morte). Les ROM sont des mémoires qui stockent des données immuables, inscrites lors de leur création en usine. Pour le cas du PC, elles contiennet toutes les informations nécessaires à votre ordinateur pour que celui ci puisse démarrer et effectuer toutes les taches basiques. On parle également de Rom pour les jeux car les données stockées sont là aussi immuables dès leur création.

RVB / RGB : Ce terme est donc la contraction des trois couleurs qui composent le pixel, à savoir, le rouge le vert et le bleu. Il désigne également un type de câble péritel indispensable pour jouer aux jeux tournant en 60Hz, qui se distingue du traditionnel câble composite (RCA) par un meilleur rendu au niveau de l’image. Le câble composite est désormais livré avec toutes les consoles neuves ce qui est vraiment une honte au vu du prix des ces machines et des performances de ces connections. C’est comme rouler en Ferrari avec le frein à main, c’est déjà pas mal mais il y a mieux. Rentabilité quand tu nous tiens…

Shareware : Logiciel que l’on télécharge bien souvent et dont la particularité est qu’il est gratuit pendant une certaine période (Un mois en général). Au delà de cette période, l’utilisateur devra payer ses auteurs afin de pouvoir continuer à l’utiliser. Parfois, le logiciel n’est pas complet et c’est seulement une fois que vous l’aurez acheter qu’il sera entier.

Sprite : Les sprites sont les éléments d’un jeu 2D (uniquement) qui sont voués à se déplacer à l’écran. Tout se qui est animé de manière indépendante est donc un sprite.
Par exemple, les personnages de Street Fighter sont des sprites mais pas seulement ceux avec lesquels on joue. Cela s’étend aux divers personnages qui apparaissent dans le décor. Mais il faut que ces derniers soient animé sinon il font partie du background (décor fixe). Ainsi, les consoles 16 bits qui n’affichaient pas de 3D (enfin très peu) se contentaient d’afficher plusieurs sprite sur un décor de fond. Le nombre de sprite affichable simultanément dépendait de la puissance de la machine et la meilleur des 16 bit reste la Neo Geo.

Scrolling : Le mot scrolling est également réserve aux jeux 2D. Le scrolling est le déplacement (souvent latéral) du décor fixe, utilisé pour donner une impression de vitesse ou de mouvement. Bien souvent, le décor défilait d’un bloc mais avec l’arrivée de machine plus puissante, les développeurs ont pu se permettre de ne faire défiler qu’une partie ou même plusieurs parties mais à des vitesses différentes. On parle alors de scrolling différentiel ou paralaxe suivant les cas.

SD : Abréviation de Super Deformed. Design des personnages typiquement japonais qui change volontairement les proportions des personnages pour les rendre plus mimi tout plein.
Ainsi, les personnages sont dessinés avec une grosse tête, ce qui permet de mieux discerner leurs émotions, ceci au détriment du corps qui est parfois plus petit que la tête.


Dictionnaire des termes barbares du JV
Des persos de Star Ocean the second story dans le style SD



Silicium : C’est la matière première utilisée pour la confection de matériels électronique. On extrait le silicium du sable. Les différents composants sont ainsi soudés sur une plaque de silicium qui sert de base aux PC, consoles, téléviseurs…

Software : Les software sont donc les programmes en général, qui sont lus grâce au hardware.

Stand alone : Même chose qu’un add-on sauf que le stand alone n’a pas besoin du jeu original pour fonctionner.

Trailer : Vidéo visant à mettre en valeur un jeu, plus ou moins proche de sa sortie. Un trailer reprend en général les moments clés du jeu, laissant entrevoir les aspects positifs du soft et la profondeur de son gameplay, le tout sans spoiler le scénario lorsqu’il y en a un. Ceci dit, les trailers ont clairement un but commercial. Il faut donc les prendre avec des pincettes.

Version (Alpha beta gold) : Suivant l’état d’avancement d’un jeu, on attribue une denomination à la version en cours. La première version est la version Alpha. Le jeu commence à prendre forme et à être jouable, mais il nécessite encore de nombreux réglages et correctifs. Ensuite viens la version Beta qui précède la sortie du jeu. C’est lors de cette phase que l’on effectue un Beta test afin d ‘éliminer les éventuels bug encore présents. Pour ce faire, des testeurs exploitent le jeu en long et en large jusqu'à trouver quelque chose (ou non). Et la version gold est la dernière, celle qui part pour etre dupliquer à des milliers d'exemplaires.

Work In Progress : Expression qui désigne un projet en cours de finalisation dont on peut voir quelques visuels ou même essayer une première version jouable.

XP : Abréviation d’expérience. Ce sont les points que l’on gagne dans un RPG lorsque l’on bat un ennemi ou que l’on effectue une action importante. D’autres jeux que les RPG bénéficient du système de points d’expérience mais c’est une pratique assez marginale.
Plus un personnage a de l’expérience, plus il est puissant.


Lee Perry

 
 
Fin page Fin page
--> --> --> --> --> -->