Le meilleur du RPG avec des news, tests, articles, wallpapers, roms, artworks. Venez faire un tour sur nos forums ;-)Le meilleur du RPG avec des news, tests, articles, wallpapers, roms, artworks. Venez faire un tour sur nos forums ;-)  
Blah, blah, blah. Yeah, so? - Tidus, Final Fantasy X 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat !
Coin des fans
Guestbook
Liens
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Central Game
Alpha-Emul


  

 
Coin des Fans Fanfictions - Demential Asylum's "Full Motoko Panic"

Chapitre 4 - Asile
          Texte affiché 170 fois >> Poster un commentaire (2)
          (Ajouté le 27/11/2004)
 
 

Camping de Grouillu les bains... enfin ce qu'il en reste.


Elle se trouvait devant une grande bâtisse qui ressemblait étrangement à Hinata Sou... Compte tenu des cris et des rires, une grande agitation régnait à l'intérieur. Motoko franchit la grille et s'avança, cherchant mentalement la présence du démon qui l'avait envoyé dans ce monde parallèle...
Il devait se trouver dans le bâtiment principal, droit devant elle.

La kendoka s'élança alors d'un pas rapide pour rejoindre son ennemi... Mais alors qu'elle s'apprêtait à passer la porte du bâtiment, plusieurs silhouettes se rapprochèrent brusquement...
Ces silhouettes n'étaient en fait que l'ombre d'une seule et même personne, la gardienne de l'asile, du nom d'Electrastar. Motoko feignit de l'ignorer complètement et tenta donc de passer les grilles. Elle fut alors immédiatement arrêtée par la gardienne. Elle essaya alors une nouvelle fois de passer en se faisant menaçante cette fois ci. Mais rien n'y fit, la gardienne ne céda pas. Motoko essaya alors d'engager la conversation .

Motoko : Laisse moi passer toi <quelle diplomate, cette Motoko...>

Electrastar : Non , je n'y suis pas disposée.

Motoko : Mais j'ai besoin d'entrer!!!!!!!!!! C'est important.

Electrastar : Eh bien , chère Motoko , si cela est vraiment important , chante moi la chanson drugstar

Motoko [Plus à ça près] : Nan mais c'est pas vrai... Bon ben quand faut y aller , faut y aller
</me is playing (Drugstar - Indochine) (NdKuroneko : Baka-Kitsune! T'es pas sur MSN !!!!!!!!!!>

« nous on est des enfants dociles
vous pouvez partir tranquille
on sera des plus faciles
c'est juré
nous ferons tous nos devoirs
c'est juré
nous rangerons toutes nos armoires
c'est promis
on marchera sur les trottoirs
le soir ce soir
nous voici tous seuls dans la maison
on pourrait refaire notre éducation
et faire l'avion grimper au plafond
s'embrasser
dans la chambre de nos parents
et danser
sur le lit qui est assez grand
tout casser
se toucher et fumer des cigares
drugstar
mais nous serons sages comme des images
jolis et sages comme une image
rien que nous 3
rien que tous les 3
et croyez moi
sage comme une image
quoi? sauvage---
on jouera
tous les soirs à la balançoire
à tout casser
comme les grands dans les cimetières
on deviendra
très méchants, des vrais enfants sauvages --- sauvages »


L'interprétation de Motoko ne se fit pas sans fausses notes, mais elle ne se débrouillait finalement pas trop mal. A la fin de la chanson, electrastar ouvrit donc comme promis les portes à Aoyama-sama.
Motoko entra donc dans le bâtiment, se demandant bien quelle autre épreuve stupide elle allait devoir affronter avant d'aller plus loin.

L'aura du chat-démon provenait visiblement de la partie supérieure de l'asile. Elle parcourut le hall d'entrée du regard, et aperçut sur sa gauche un escalier qui montait vers le premier étage... Sans hésiter, elle s'approcha, les sens en éveil, prête à parer l'attaque des psychopathes qui peuplaient visiblement cette demeure...

Alors quelle posait le pied sur la première marche de l'escalier, elle entendit soudain des pas, puis deux rires bien distincts qui venaient à sa rencontre... Avant même qu'elle ait eu le temps de réagir, deux individus apparurent brusquement devant elle, lui bouchant le passage.

Motoko [regardant les 2 nouveaux arrivants, un jeune homme et un autre visiblement plus âgé]: Vous êtes qui vous... qu'est ce que vous voulez encore?!

Keitaro08 : Tu ne me reconnais pas Motoko-chan? on s'est déjà rencontré... je suis aussi un ficceur!

Motoko : hein?

Shinji : hum... elle doit avoir la mémoire courte. c'est pas grave! si tu veux avancer, va falloir passer notre épreuve!

Keitaro08 : ha ha! le quiz de Shinji et du doyen asilien! <effet sonore "ambiance jeu télé à la con" : tadadada daddada !!>

Motoko [qui commence un peu à perdre patience] : Poussez vous de là. Maintenant.

Shinji [donnant un coup de coude à keitaro08] : Kei08, C'est à toi de commencer... Keitaro08! Arrête de la regarder comme ça et commence!

Keitaro08 [subjugué par motoko] : hein? ha oui... Question n°1 : quelle sont les mensurations de Naru?...
réponse 1 : 90-90-90
réponse 2 : 83-56-89
réponse 3 : 83-56-150
[ayant tout en parlant, l'air de mesurer mentalement les proportions de Motoko...]
réponse 4 : 84-59-82...

Motoko : ZAN GAN KEN!!!

Keitaro08 et Shinji s'envolèrent joyeusement <ouais, ouais... joyeusement> et allèrent rouler un peu plus loin..

Motoko [remontant les escaliers] : Commence à me taper sur les nerfs cet asile...

A peine Miss aoyama eut-elle fini sa phrase qu'elle vit un pauvre homme se faire tirer dessus, alors qu'il essayait péniblement de s'envoler tel un canard.
Ce dernier aperçut Motoko, et alla immédiatement se planquer derrière elle.

Motoko : Mais t'es qui, toi?

Homme canard : Je suis... kanar PC! Aide moi s'il te plaît , ils veulent me déplumeeeeeeeeeeer [Une balle venant de passer à quelques millimètres de lui].

Motoko : Vraiment tous des tarés dans c't'asile. [Se tournant vers Kanar PC] Bon allez , j'vais quand même t'aider.

La kendoka attendit alors patiemment que se présentent devant elle les assaillants. Et lorsqu'elle les aperçut ...

Motoko : ZANGANKEEEEEEEEEEEEEEN

Les pauvres asiliens se retrouvèrent alors projetés au fond de la pièce dont ils venaient. Ils en avaient pour leur compte, c'est sûr.

Kanar PC : J'te remercie vraiment. Bizzzzzzzzzz

Motoko se retourna alors et assena à Kanar PC un violent zankusen qui le mit lui aussi KO <mais pourquoi tant de haineuh?>
Délaissant l'homme-canard maintenant plongé dans un profond "sommeil", elle reprit son chemin...
L'escalier débouchait dans un couloir éclairé par quelques torches, visiblement taillé dans une matière rocheuse. Motoko ne chercha même pas à comprendre ce qu'un couloir de donjon faisait en plein milieu d'un bâtiment moderne... et continua à avancer vers le point d'où lui semblait provenir l'aura du chat-démon.
Elle n'avait fait que quelques mètres, lorsqu'elle entendit de nouveaux des pas qui s'avançaient dans sa direction... et très vite, 4 individus lui bloquèrent le passage.

Motoko : Rho là là... mais qu'est ce qu'ils veulent encore?

De toute évidence ils étaient déguisés... l'un d'eux portait un costume hideux qui le faisait ressembler à un monstre... un autre une panoplie de ranger... A sa droite se tenait une fille portant une barbe, un casque et une hache... et juste derrière une deuxième fille en petite robe verte, avec un arc fixé dans le dos.

Keitaro59 (le ranger): Qui es-tu jolie jeune fille?

Motoko [qui n'aime pas vraiment se faire apeller "jolie jeune fille"] : Quoi?! Ksssama!

Keitaro59 (le ranger) : Du calme... je suis Rusar le ranger!

Akané-chan (le nain) : et moi Hooh le nain...

Kaolla (l'elfe) : je suis Bounty l'elfe!

Kei-kun (ogre) : zog zog Rogue...

Kaolla (l'elfe) : il a dit, "je suis l'ogre, Rogue"

Tous ensemble : Nous sommes le clan des 5ka!!! <effet sonore "tadaaaa">

Motoko : Heu.... Mais vous êtes 4...

Keitaro59 (le ranger) : Ha ouais... mais on perdu Krôm! C'est lui le 5ème.

Kaolla (l'elfe) : c'est le barbare.

Motoko : Krôm... le... barbare?

Akané (le nain) : bah ouais... de temps en temps, il redevient un chat noir, et il dit qu'il s'appelle Kuroneko...

Motoko remarqua alors un phénomène étrange... les oreilles de l'elfe et du nain ressemblaient étrangement à des oreilles de... chat, justement. Il n'y avait qu'une explication logique : Encore des démons-chats!

Motoko : Kuroneko????? Evil?... c'est lui! j'en suis sûre! où il est?

Akané (le nain) : on vient de te dire qu'on l'a perdu!

Kaolla (l'elfe) : et on vendra pas le doyen du clan félin!

Kei-Kun (l'ogre) [s'approchant] : Zawlof Motoko miam miam!

Motoko : ôôôOOO ZAN GAN KEN!!!!!
<Nd kuroneko : pfff... qu'est ce qu'elle est violente...>

Les 4 membres présents du 5ka repartirent en sens inverse <à très grande vitesse> sans avoir pu dégainer leurs armes...
Motoko approchait du but. elle en était certaine. Sans hésiter, elle accéléra le pas... Mais elle ne vit pas l'ombre silencieuse qui se rapprochait.

Motoko : Bon maintenant ça commence à bien faire! Qu'est-ce que c'est que cet asile à la con?!

<Effets spéciaux : ~Zooooooooooof~ (effets spéciaux bas budget – bouts de carton avec des fils qui pendent)>

Motoko : Oh! Quelle magnifique journée! Et cet endroit est magnifique... c'est le paradis ici! [EDIT Fengy: la prochaine fois je te ferais pas de cadôs la noob!!]

Fengy : Nan mais qu'est-ce qu'elle croit celle là? Je la conné même pô et elle vient casser l'asile comme ça, là tout de suite?!

Motoko : j'le croit pas! Mais... mais... comment il a fait ça?

Fengy : C'est ça le pouvoir de l'admin! ;) (à genoux devant le maaaaître!) Au moindre mot suspect c'est le déletage instantanné!

Motoko : CHEEEEEEF! OUUUUIIIII CHEEEEF! [EDIT powaa!]
...
Motoko : Je comprend plus rien?! Mais qu'est-ce que je raconte?

<concentration>

Motoko : !!!!! <pour le « n'importe quoi » demandez à Babel Fish>
Fengy : Hein?! C'est quoi ça je comprend plus rien?!!!! <incroyable de la VO non-ST!!! Final meurtrier « anti-otaku-non-comprenant »)>

Motoko : Kohf, kohf! Aaah... épuisant! J'avait pas parlé en jap depuis... fuh... à cause de Pika... G du apprendre le français... la vache... c'était violent! je connais plus rien!!... Donnez moi une camisole!! Je veux une place sur le toit!!!

L'ambiance locale commençait à déteindre sur elle très sérieusement, la schizophrénie, les tendances suicidaires enfin tout ça quoi... puis d'un coup pouf! Le coma...

Hommes en blancs [sortis de nulle part] : M'sieur le directeur on en a attrapé une m'sieur! Vite on va la perdre! Défibrilateur! 200 joules!! Dégagez!!!!! <shkraaak!>

Motoko [mode pensée] : Gyaaaaaaa! Nooon! Je dois sortir d'ici!!!! Ils vont me tueeer!!!

Quand soudain... <wow! Ça c'est de la transition!>

...Elle entendit le croassement caractéristique d'une galinette cendrée, et ZANGANKENISA dans le tas sans réfléchir... Puis s'éloigna en marchant sur un monticule de victimes entassées autour d'elle. <Ah ben non... c'était seulement un « smiley-sauvage »... XD>

 
 
Fin page Fin page
--> --> --> --> --> -->