RPGK! - rpgkingdom.netRPGK! - rpgkingdom.net  
Ooh! They're warm to the touch! - Kefka, Final Fantasy VI 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat ! ( connecté )
Coin des fans
Guestbook
Liens
Skins
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
RPG-Z
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Alpha-Emul


  

 
Coin des Fans Fanfictions - CidKain's "Le Somon des Anneaux"

TOME I - Chapitre 3 : Danse mortelle et dispersion...
          Texte affiché 372 fois >> Poster un commentaire (8)
          (Ajouté le 29/11/2004)
 
 

### Résumé du chapitre précédent ### (z'êtes gentils, vous le lisez que si vous avez lu avant, sinon c'est pas drôle >_<)
Après moults combats hardus, Gunn, Rems, Wallou et Dj retrouvèrent CidKain, et à eux cinq ils remontèrent enfin jusqu'à Somon... Cependant, la rencontre ne se passa pas comme prévu... CidKain trahit le groupe, et il devient l'allié de Somon. Après s'être débarassé des anciens alliés, Somon et CidKain se retrouvent seuls avec Rems, et la famille impériale est de nouveau réunie...
###




Il n'y avait plus de traces des vaillants attaquants... Gunn, Wallou et Dj Cyrille... Désintégrés par la frappe magique de Somon & CidKain... Rems se relevait sur côté et n'en revenait pas... Il venait d'assister à une scène inimaginable... Ses anciens amis étaient morts, son frère et son père les avaient tué... Et cette trahison de CidKain, justement ?! C'était incroyable...

SOMON : "Cette défaite va déboussoler les troupes du général Filagwenwë !"
CIDKAIN : "Doit-on ordonner une sortie ? Après tout ils sont si faibles..."

Rems voulait sauver les troupes de Finwë... Il fallait réagir...

REMS : "C'est inutile. Cette défaite et ce double trahison va faire abandonner Finwë."
SOMON : "Possible.... Soit."

Rems s'empressa d'utiliser le peu de magie qu'il maitrisait pour communiquer avec Finwë. Lorsque ce dernier apprit ce qui s'était passé, il fut totalement boulversé. Somon, génie absolu du mal, avait enfanté Rems et CidKain... Ce là expliquait leurs incroyables capacités. Mais... CidKain, ennemi... Non, ce qu'il avait appris lui fit comprendre, tout était clair pour lui, il savait maintenant la vérité... Et il lui fallait attendre pour que celle-ci se dévoile...

Les jours passèrent, la nouvelle se répandit peu à peu pour Somon, CidKain et Rems, qui avaient maintenant instauré le Conseil Impérial. Les troupes de la Résistance n'abandonnèrent pas pour autant, mais leurs efforts étaient vains... Gunn, Wallou et Dj Cyrille... Si seulement ils étaient encore en vie, ils pourraient apporter un soutien plus qu'important sur le champ de bataille. Finwë ne pouvait plus supporter le nombre de pertes et décida, un soir, d'affronter Somon lui-même. Il pénétra dans la Tour sans trop de problèmes, préférant s'infiltrer discrètement plutôt que dans un carnage de sang...

Les dégâts causés par le passage de son équipe, une semaine auparavant, n'étaient pas réparés. Finwë n'eut aucun mal pour arriver au 66e étage. Il arriva devant ce qui semblait être la salle du trône. Il abattit les deux malheureux gardes et rentra. Aucune forme de vie... Finwë s'approcha du trône et remarqua à quel point il était immense. Il en fit le tour par curiosité pour apercevoir un escalier. Il emprunta ce dernier et se retrouva dans des appartements plutôt luxueux... Il était proche de son but. Finwë se dirigea vers ce qui semblait être la partie la plus classe, et sentit une force immense proche de lui. Il jeta un oeil à travers la porte entrouverte pour y voir Somon, assis sur son lit. Ce dernier méditait et avait donc du certainement sentir Finwë. Autant y aller...

FINWË : "Somon Mama... Mana, pardon... >_< Je te retrouve enfin..."

Somon ouvrit les yeux et vit Finwë dans sa chambre, la porte était fermée après lui. Finwë tenait fermement son glaive.

SOMON : "Tu viens me tuer, Finwë ? Prends garde à ce que CidKain ne te voit pas..."
FINWË : "Pourquoi donc ?"
SOMON : "Voyons, Général Filagwenwë... Tu sais très bien pourquoi, tout autant que moi... Tu ne peux contrer ce qui s'abat sur toi et ta misérable rebellion."
FINWË : "..... Pfff.... Pourquoi tant de belles paroles du style Palpatine ? Tu imagines avoir l'avantage ? Tu ne contrôles toutes tes cartes, Somon, et toi aussi tu sais que tu risques gros désormais... Faire de tes enfants tes alliés aujourd'hui ne signifie pas q'ils le resteront demain..."
SOMON : "...... Je refuse de te laisser tenter de contrer l'inévitable, Finwë... Je refuse que tu ne m'empêches d'être un Dieu sur cette planète ! Crêve !!"

Somon se jeta sur Finwë et un long corps à corps commença. Pendant qu'ils se battaient, Finwë pensait au futur... Il ne pourrait lutter éternellement face à Somon, il en était certain. Ce combat ne menait nul part, mais aucune échappatoire ne se présentait... Finalement, que faisait-il ici ? Pourquoi cet anneau au doigt ? Elu ? C'est ce que pensaient des milliards d'êtres vivants, une foi en cet un espoir infini qu'il représentait... Des milliards, dont CidKain, qui lui avait remis cet anneau. Pour lui, Finwë devait lutter... Pour CidKain et pour tous. Il lança alors un dernier assaut suicide et pendant qu'il réussissait à entailler longuement Somon des hanches jusque dans le dos, il sentait la pointe du glaive de Somon pénétrer son abdomen et le transperçant, éveillant une douleur immense. Somon hurla et tomba sur le côté pendant que Finwë s'écroula sur le sol également.

C'était enfin fini. Il ne s'en était pas trop mal tiré, se dit-il, en contemplant le dos de Somon. L'entaille partait de la hanche gauche jusqu'à l'épaule droite, mais ne fut pas assez profonde pour attenter aux jours du tyran. Ce dernier se releva difficilement et tituba vers Finwë.

FINWË : "Haha..... haaa.... Je le savais.... Ce n'était pas moi, hein ? Mais Somon, toi aussi tu le savais, non ?"
SOMON : "..."
FINWË : "C'est la peur qui retient tes aveux à un mourrant, Somon ?"
SOMON : "Va en paix, Finwë."
FINWË : "Quoi ?"

Somon empoigna son glaive et le retira dans une totale absence de délicatesse ; son geste fut accompagné d'un cri de douleur de la part de Finwë.

FINWË : "Aaaarg.... Somon..... De là-haut, je jubilerai quand ton règne s'achèvera et que la paix reviendra..... Je jure..... que ma lignée.... aidera l'élu à te détruire...."

Finwë prit une grande inspiration, puis, dans un calme absolu, s'éteignit... Sans un mot, Somon prit le corps du malheureux et prit soin de le faire disparaître. Avant de brûler le corps dans sa salle de magie, il remarqua que Finwë portait un anneau étrange. Quand il le prit, il comprit pourquoi il avait été intrigué. C'était l'anneau qu'il avait glissé au doigt de CidKain ; comment avait-il échoué au doigt de Finwë ? Seul CidKain aurait pu lui donner.... Somon ramassa l'anneau et se dirigea vers les quartiers de ses fils et entra dans la chambre de CidKain, qui se tenait accroupi en équilibre sur le rebord de la rambarde de sa terasse, songeur... A l'entrée de Somon, CidKain tourna lentement la tête et regarda son père.

SOMON : "Désormais, fils, plus rien ne nous arrêtera..."
CIDKAIN : "??"

Somon jeta l'anneau sur le lit de CidKain et sortit. Quand CidKain vit que Somon avait jeté un anneau, il eut un frisson. Il descendit et s'approcha lentement de son lit, redoutant le pire... Lorsqu'il saisit et lut l'anneau, il s'étrangla et recula vivement, laissant tomber l'anneau en même temps qu'une larme, avant de se mettre à genous. Finwë... Le sang sur l'anneau ne laissait aucun doute... Il était mort... Non. C'était insensé, ça ne devait pas arriver... CidKain pleura, la seule personne en qui il avait cru et qui avait cru en lui, n'était plus... CidKain ramassa à nouveau l'anneau et le glissa à son doigt. Il se sentait si seul. Pourquoi ? Pourquoi Finwë ?



           ...... Pourquoi ?.....




Le temps passa sur l'Empire, des années durant, par dizaines, centaines, milliers... La plupart des technologies évolua peu, les armes blanches étaient toujours aussi présentes. La magie se faisait beaucoup plus présente qu'avant, mais l'espoir des êtres vivants, lui, s'amenuisait toujours plus...
La tour du Conseil Impérial avait laissé place à une immense citadelle, et bon nombre de chateaux et autres forts furent érigés dans les grandes villes de la planète, pour imposer toujours plus le joug du Conseil Impérial...

L'Empire était à son apogée, rien ne lui résistait...
Finwë était devenu un mythe, une légende, comme étant celui qui avait rassemblé la plus grande résistance contre la tyrannie, mais la théorie de l'Elu disparut à jamais...
L'espoir de l'Elu n'était plus...
L'espoir n'était plus...

 
 
Fin page Fin page