Le meilleur du RPG avec des news, tests, articles, wallpapers, roms, artworks. Venez faire un tour sur nos forums ;-)Le meilleur du RPG avec des news, tests, articles, wallpapers, roms, artworks. Venez faire un tour sur nos forums ;-)  
Blah, blah, blah. Yeah, so? - Tidus, Final Fantasy X 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat !
Coin des fans
Guestbook
Liens
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Central Game
Alpha-Emul


  

 
Coin des Fans Fanfictions - CidKain's "Ivres of Inconscious"

PART I : Motion Picture, Radiohead - Chapter 2 : Somon
          Texte affiché 138 fois >> Poster un commentaire (0)
          (Ajouté le 25/12/2004)
 
 

      Arrivant tout de même à bon port à 19h30, je reconnu la maison de Somon facilement : c'était celle où de la fumée sortait par toutes les fenêtres. Chantonnant les paroles de Sweet Child o' Mine, je rentre dans la baraque...
            "Hey, padre !"
      Je ne vois rien, mais j'entends mon vieux père tomber dans les escaliers pour aterrir devant moi. Me voyant, il se relève péniblement, ses yeux blancs étaient rouges et dans le brouillard.
            "Salut fiston... Ca va ?
            - Salut, padre, dis-je en l'enlaçant, après l'avoir aidé à se relever. Alors, c'est ton narguilé qui as enfumé ta tanière ?
            - Ouais... Un peu trop chargé le bestiaud... Bon, on va s'en jeter un coup ?
            - Bah c'est parti... Sers moi une teq, please."
      Somon se dirigea vers son bar et sortit une vieille bouteille de 1969, pour m'en servir un grand verre que je prends non sans une certaine joie. Puis il sort une bouteille d'absinthe et s'enfile plusieurs lampées.
      Je sors finalement un cigare gros calibre issu de la Havane, et l'allume à l'aide de mon briquet tempête rapporté d'un de mes voyages en Norvège. Eh oui, j'adore voyager dans le grand Nord. Avec mes moyens financiers, ce n'est pas difficile ; en effet Somon a, durant sa longue vie d'elfe, amassé une fortune plus qu'immense, et m'en a filé une bonne partie, ne sachant quoi faire de tout ce flouze, ce qui ne nous empêche pas l'un et l'autre de vivre dans de vieux taudis. C'est là que la richesse monétaire est le plus amusant. Je trouve ça tellement illusoire de vouloir m'approprier des biens nombreux et inutiles à souhait... Je suis bien mieux dans ma situation, faisant des voyages de temps en temps, et vivant au jour le jour, dans l'anonymat le plus total.
      Et me voila, ce soir, devant mon verre de teq, mon cigare aux lèvres, assis face à mon père... Nons devisons de choses et d'autres, de philosophie elfique, du futur voyage que je pense entreprendre.
            "Tu vois, j'avais pensé à la Laponie, lui confiai-je.
            - Ouais... Bon choix fiston, c'est là où j'ai rencontré ta mère, me répondit-il.
            - Euh... C'était pas au beau milieu de la Scandinavie que tu l'as rencontré ?
            - ...... Ah ouais !
            - .... >_<
            - Bon enfin... Tu pars quand ?
            - Bof... Je ne sais pas trop, j'ai un peu la flemme ces temps-ci..."
      Je vide mon quinzième verre, puis regarde l'heure. 23h déjà...
            "Bon, padre, c'est pas tout ça mais il faut que j'aille grailler, moi.
            - Bah pourquoi tu ne restes pas ? J'ai bien à manger ici...
            - Non, ça ira... Ma solitude me manque déjà ;)
            - Mmm... Bon... Bah fiston, soigne toi bien ; moi je vais me dénicher un autre narguilé...
            - Hahhahaa ! Bon allez, tchô padre !
            - A bientôt fils. Et pense à me faire des petits enfants un de ces quatre bordel !
            - Raah fous-moi la paix !"
      Titubant, je sors et regagne ma R5 pour enfin démarrer, essayant de garder le contrôle de ma voiture malgré les nombreux grammes d'alcool dilués dans mon sang.
      Une demi-heure après, me voila chez moi. Après avoir coupé le contact, je sors de ma voiture pour enfin me rendre compte qu'il tombe ne quantité phénoménale de pluie. Bah voila pourquoi je ne voyais rien sur la route >_<. Toisant ma maison, je me dis après deux minutes de blocage qu'il serait temps de rentrer me réchauffer les oreilles...

 
 
Fin page Fin page
--> --> --> --> --> -->