RPGK! - rpgkingdom.netRPGK! - rpgkingdom.net  
I hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate hate you! - Kefka, Final Fantasy VI 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat ! ( connecté )
Coin des fans
Guestbook
Liens
Skins
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
RPG-Z
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Alpha-Emul


  

 

Article japanime Array

Articles Japanime Articles Japanime

Ichigeki Sacchuu!!! HoiHoi-San
(Ecrit le 07-09-2006 par Xeloss)
3 commentaire(s)








1. L'un des deux lieux de l'action...
2. ... et le deuxième


~ Kezaco ?

Puisque je n'aime pas faire comme tout le monde, j'ai eu une envie soudaine et incontrolable de partager ma passion non moins soudaine mais néanmoins réelle pour un OVNI de la japanimation, un petit OAV d'une dizaine de minutes, sorte de publicité ultra-longue durée pour le jeu éponyme, sorti sur PS2 si je ne m'abuse, j'ai nommé Ichigeki Sacchuu. Je ne vous cacherais pas qu'il sera difficile de faire un article conséquent sur un anime d'une telle durée, mais j'espère parvenir à vous donner l'envie de vous adonner au plaisir certain qu'est le visionnage de cette petite perle, et pourquoi vous essayer au jeu par la suite, on ne sait jamais. Toujours est-il que Ichigeki Sacchuu est un condensé de pur plaisir, que l'on n'hésite pas, à l'instar d'une bonne chanson, à se repasser en boucle toute une soirée ; lisez plutôt, regardez si le coeur vous en dit, et vous approuverez, j'en suis plus que convaincu.

1. Cet insecte me fera mourir de rire
2. Une des raisons du succès de Hoihoi-san


~ Kesseksa ?

Titre original : Ichigeki Sacchuu!! Hoihoi-san
Directeur : Sato Takuya
Designer : Ochi Nobutsugu
Idée originale : Tanaka Kunihiko
Studio : Dome
Sortie : 2004
Episodes : 1 x 11 minutes (-_- ;)
Doubleurs :
Morikubo Shotaro ~ Aburatsubo
Tanaka Rie ~ Combat-san
Nasu Megumi ~ Deha Kimiko
Nakahara Mai ~ Fushigawa Mutsumi
Kugimiya Rie ~ Hoihoi-san
Tanaka Kan ~ M.Koga Le gérant


1. Hoihoi-san
2. Combat-san


~ Kessadidbô ?

Année 20XX, les insectes ont appris à résister à toute forme d'insecticide. Une société japonaise a donc créé un robot ultra-réduit exterminateur d'insecte, Hoihoi-san. La popularité du petit robot est telle qu'il est acheté non seulement pour ses capacités à éradiquer toute forme de vie insectoïde, mais également en tant que poupée, tant l'androïde est craquant et surtout susceptible de porter n'importe quel vêtement à sa taille, ce qui en fait en objet de collection de qualité. Seulement voilà, Hoihoi-san remportant un grand succès, une compagnie concurrente décide bientôt de mettre sur le marché sa propre poupée exterminatrice d'insecte, nommée Combat-san, qui gagnera elle aussi rapidement le coeur des consommateurs. Le seul détail que les deux sociétés ont "oublié" de communiquer au public est que leurs produits respectifs tendent à éliminer, en plus des dits insectes, la poupée rivale... Ichigeki Sacchuu !!! nous narre donc deux histoires parallèles. D'une part le quotidien de Kimi-chan, vendeuse dans un magasin proposant les deux robots et de Aburatsubo, jeune homme heureux possesseur de chacun des deux modèles, et bien entendu client récurent du magasin susnommé. D'autre part, nous sont contées les aventures nocturnes de Hoihoi-san et de sa rivale, en la demeure de Aburatsubo, expliquant par la même occasion ses visites fréquentes au magasin de Kimi-chan. Vous avez du mal à suivre ? c'est normal, condenser en quelques lignes une histoire déjà condensée en quelques minutes, ça fait toujours cet effet là.

1. Le 1er effet Hoihoi-san
2. Le 2eme effet Hoihoi-san


~ Kyssekia ?

Je vous avouerais franchement que je ne sais pas vraiment qui élire en tant que personnage principal, je vais donc procéder par ordre chronologique.

Aburatsubo

Eh bien oui, après mure réflexion il s'agit bien du premier personnage apparaissant au cours de cet OAV, même s'il s'agit d'un corps vautré dans un futon avec les pieds à l'air, il n'y a pas le moindre doute, c'est lui. Aburatsubo est un jeune homme dont on ne sait absolument rien, si ce n'est qu'il possède un exemplaire de Hoihoi-san et de sa rivale Combat-san, et qu'il dort pieds nus. Aburatsubo est donc un client régulier des magasins proposant les dites poupées, puisqu'il ne rate pas une occasion de les améliorer, et de plus il a tendance à retrouver chaque matin sa Combat-san en piteux état... je vous laisse deviner pourquoi. Toujours est-il que ce personnage incarne à merveille le looser de base, qui court en pleurant au magasin dès qu'il arrive malheur à sa poupée. Aburatsubo fait trop pitié pour être méprisable mais n'est à coup sûr pas étudié pour être admirable, un bon gros paumé en somme, mais sans lui, pas d'histoire !


1. Le regard intelligent de Aburatsubo
2. Aburatsubo en pleine action
3. Aburatsubo, fidèle à lui-même


Hoihoi-san

Premier modèle d'androïde anti-insecte, Hoihoi-san a l'apparence d'une damoiselle mignonne à outrance vêtue d'une tenue de serveuse, elle n'est pas sans rappeler Chii de Chobits, dans une version 10cm un brin plus violente. Hoihoi-san dispose en effet d'un arsenal assez impressionnant pour une poupée, vision infrarouge (puisqu'elle est active essentiellement la nuit), uzi, mitrailleuse... et même une "arme secrète" que vous pourrez découvrir dans les images ci-dessous, d'une efficacité redoutable (si si). Bref Hoihoi-san est un petit robot kawai à mort, dont le principal passe-temps est de se recharger sur sa plate-forme prévue à cet effet en attendant d'avoir de l'insecte a massacrer, une association qui fait son petit effet, mais qui, il faut bien le reconnaître, n'est pas vraiment nouvelle dans le monde de la japanimation.

1. Hoihoi-san en veille
2. Que peut-elle bien montrer ?
3. Vous ne verrez plus les poupées comme avant


Combat-san

Rivale de Hoihoi-san, Combat-san est fabriquée par la société Kinryuu, et est officiellement conçue pour combattre elle aussi les insectes. Cependant Combat-san semble s'attaquer avant tout à sa concurrente, bien qu'elle ne soit pas à la hauteur du challenge. Nous aurons donc en dix minutes l'occasion de voir Combat-san être victime d'une surchauffe, d'un mitraillage en bonne et due forme, d'un arrêt mystérieusement brutal et même d'une douche froide fatale (eh oui, eau + androïde = pas bon). Et pourtant la société propose de nouveaux armements toujours plus performants pour Combat-san, dont le célèbre Beamrifle-Unit 2, que Aburatsubo s'empressera bien évidemment d'acheter. Tout comme Hoihoi-san, Combat-san est également appréciée en tant que poupée de décoration et profite de différentes tenues, bien qu'elle soit à l'origine présentée dans un style bien plus militaire que sa rivale.

1. Mode furtif : on
2. Toi pas bouger
3. Le lot quotidien de Combat-san


Deha Kimiko

Vendeuse dans un petit magasin, Kimi-chan est une jeune demoiselle, fan de Hoihoi-san, qui suite à un désagréable incident avec celle-ci décide de ne plus rien avoir à faire avec les acheteurs de la poupée. Kimi-chan est une femme souriante qui semble apprécier son travail mais doute en permanence d'elle-même, d'autant plus qu'elle a une fâcheuse tendance à gronder ses clients, dont l'inévitable Aburatsubo (tout est lié, voyez-vous). Il s'agit là du personnage dont on connaîtra le plus de détails, puisqu'elle s'adresse au spectateur et nous offrira même quelques secondes de son passé lors d'un flash-back éclair.

1. Une vendeuse comme on les aime
2. Kawaiiii !
3. Tiens, Aburatsubo a fait une connerie...


M. Koga

Visiblement gérant du magasin dans lequel travaille Kimi-chan, M. Koga est un vieil homme sympathique, puisqu'il accorde sans broncher une pause à son employée lorsque celle-ci a de la visite. Remarquez, il est fort probable qu'il ne s'agisse en rien d'une pause et que Kimi-chan finisse sa journée normalement, mais dans ce cas là je n'aurais pas su quoi vous dire pour meubler le paragraphe sur M. Koga, puisque je n'ai absolument rien à dire sur lui.

1. L'unique apparition de M. Koga
2. Le fameux Beamrifle-Unit 2


Fushigawa Mutsumi

Amie de Kimi-chan, Mu-chan est elle aussi une admiratrice de Hoihoi-san et de Combat-san et leur confectionne des vêtements personnalisés, notamment des yuuka extrêmement jolis. Mu-chan, en bonne amie, tente de remonter le moral de Kimi-chan lorsque celle-ci doute d'elle-même, mais se laisse aisément emporter par sa passion pour ses poupées. Elle semble un brin plus jeune que notre vendeuse, également plus décontractée, mais ne présente pas la même aversion que son amie envers le massacre d'insectes, s'amusant même de voir ses poupées s'affronter au beau milieu d'une poubelle...

1. Tadam !!
2. Mignon, non ?
3. Il s'en passe des choses...



~ Kessadonne ?

Ichigeki Sachuu est un anime visuellement très agréable ; le dessin est beau et l'animation fluide. Le rendu très sombre des scènes de nuits contraste fortement avec le design très mignon des poupées, mais les effets des armes à feu et autres fumées sont rendus de façon très honorables. Le design des personnages est également très mignon et simpliste, attachant mais pas exceptionnel. Les décors sont bizarrement très simples également, mais en même temps d'une grande qualité graphique (on omettra le plan sur la surface de l'eau, joli mais absolument inutile), on pourrait sans souci prendre n'importe quelle image de l'OAV pour en faire un fond d'écran ou un poster.

L'aspect musical est plus délicat à traiter puisqu'il est inexistant. Pas la moindre musique le long des dix minutes d'anime, seulement des bruitages, classiques mais efficaces. À noter tout de même les bruits de pas de Hoihoi-san, inoubliables, et l'agonie à deux reprises d'un insecte, dont le bruitage est exceptionnel.

1. Le rendu des lumières est très bon
2. Une nuit agitée


~ Kesstendi ?

Bien entendu Ichigeki Sacchuu !!! ne doit pas être regardé comme un anime fonctionnant seul mais comme un introduction à quelque chose de plus vaste. Et sur ce point le but est parfaitement accompli : une bribe de scénario, des bribes de personnage et moins qu'une bribe de musique, mais une réalisation très bonne pour un résultat plus qu'agréable. L'atout majeur de cet OAV est bien entendu son originalité, ou plus exactement sa façon si originale de rassembler autant de clichés de la japanimation, pour en faire une oeuvre unique. Je sais déjà que beaucoup me demanderont l'intérêt de parler d'un OAV aussi court et insignifiant, et à ceux-là je ne dirais qu'une chose : Regardez, vous n'avez que 10 minutes à perdre ; personnellement des promotions de jeu vidéo comme celle-ci, j'en redemande !

1. Aburatsubo, au moment de payer
2. Toi, t'es repéré...


~ Kessjvaidirmaintnan ?

Une bonne question puisque je pense avoir fait le tour de ce que je peux dire, sans vous faire un résumé complet de l'OAV. Ah si, à noter tout de même une conclusion excellente de l'anime, faisant bien comprendre qu'il ne s'agit que d'un prélude, et qui laisse présager d'une suite dans le même ton humoristique, je demande à voir.

1. Ca finit souvent comme ça
2. Hoihoi-san + Combat-san = ?


Xeloss

 
 
Fin page Fin page