RPGK! - rpgkingdom.netRPGK! - rpgkingdom.net  
Poor old... Oh well, what a worthless excuse of an emperor! - Kefka, Final Fantasy VI 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat ! ( connecté )
Coin des fans
Guestbook
Liens
Skins
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
RPG-Z
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Alpha-Emul


  

 

Article japanime Array

Articles Japanime Articles Japanime

Kajika
(Ecrit le 28-04-2004 par Pyro)
11 commentaire(s)



:: Titre original: Kajika
:: Dessinateur et scénariste: Akira Toriyama
:: Édition: Glénat
:: Parution Japonaise: 1997
:: Parution Française: Février 2001
:: Genre: Action/Aventure
:: Catégorie: Shônen
:: Sens de lecture: Japonais
:: Quelques chiffres: 204 pages, 12 chapitres


Kajika



Ce manga très peu connu du public est pourtant l'oeuvre du très grand mangaka, Akira Toriyama, qui n'a bien sûr pas seulement fait de grandes séries telles que "Docteur Slump" ou "Dragon Ball", mais aussi quelques histoires courtes tenant en un seul tome (un one shot) telles que "Alien X", "Cowa", "Sanland" ou encore "Kajika".


Kajika



L'histoire se déroule dans un monde assez semblable à celui de "Dragon Ball" (Serait-ce le même ???), Kajika, un enfant turbulent, hyper-actif et doté d'une grande force ne cessait de faire des bêtises. Un jour sans raison apparente il écrasa un renard avec un rocher, mais l'âme du renard nommé Gigi est revenu et a jeté un sort sur Kajika. Kajika est alors devenu un homme-renard, il fût chasser de sa tribu, la tribu Kawa, et condamné à sauvé 1000 vies d'animaux pour rompre son sort, Gigi décida de l'accompagner dans son voyage car Kajika n'était alors qu'un enfant. Ainsi au fil des années Kajika et Gigi devinrent amis et Kajika sauve sa 990ème vie au début de l'histoire. Kajika a bien grandit, pendant son voyage de cinq années, Gigi lui a inculqué de nombreux principes, il est maintenant un jeune homme altruiste, droit et protecteur des animaux. Il a une technique très utile, il peut, par simple pression dans le coup des gens méchant, expulser leur "boule de haine", les rendant ainsi inoffensifs et gentils. Durant leur voyage nos deux héros rencontrent une jeune femme en détresse, elle se nomme Haya et sait tout de même très bien se battre au katana, c'est une voleuse qui a pour but de ramener le dernier oeuf de dragon sur l'île Ronron pour le préserver. Bien évidemment elle n'oublie pas qu'il y a une énorme récompense à la clé... Ses agresseurs sont les sbires de Gabachi, cet homme extrêmement efféminé (et sans doute homosexuel d'après ses propres propos) veut le dragon car une légende dit que celui qui boit le sang d'un dragon nouveau-né devient extrêmement puissant. Gabachi est sans pitié, cruel et ne reculera devant rien. En route notre héros fera la rencontre de Donko un personnage vénal qui manipule tout le monde, à noter qu'il est la personne la plus rapide au monde. Enfin Kajika rencontre Isaza, le plus grand tueur à gage de la planète que Gabachi vient d'engager, il faisait parti de la même tribu que Kajika qui est aujourd'hui décimée, les deux derniers membres de la tribu Kawa sont donc ici des ennemis mais Isaza est un homme valeureux et ne souhaite tuer Kajika que si celui-ci lui déplaît. Voila pour l'histoire, c'est une trame des plus sympathique !

*S.P.O.I.L.E.R. la fin est hilarante, je n'ai jamais autant ri devant la fin d'un manga*





Cette histoire courte a souvent été décriée (du moins par ceux qui connaissaient son existence...), on lui a beaucoup reprocher les nombreuses similitudes avec "Dragon Ball", en effet les personnages gardent un design très proche mais il ne faut pas oublier que c'est le même mangaka... -_- Ensuite au niveau des caractères des personnages, il est vrai qu'il est aisé de les assimiler à ceux de DB: Kajika => Sangoku, Haya => Bulma, Donko => Oolon, Gibachi => le commandant bleu, Isaza => Vegeta ou Picolo Jr, Dragon => Dragon ^_^. Bref on accuse donc Toriyama de ne pas innover mais de nous faire du réchauffé. Personnellement je trouve que les gens qui pensent cela n'ont vraiment rien compris, ce manga est franchement très bon et à aucun moment on ne s'ennuie, il reste plaisant et interessant, on aurait bien voulu une suite! Toriyama nous a habituer à du bon et il ne déroge pas à la règle, c'est court mais c'est excellent ! Je vous l'accorde ce n'est que mon avis et de nombreuses personnes qui ont lu "Kajika" conseillent de passer à côté ou de plutôt s'attarder sur Dragon Ball, ces gens là comparent justement "Kajika" à "Dragon Ball", là est l'erreur ! Comment peut-on comparer une histoire en un seul tome et une histoire de 42 tomes ??? C'est impensable. Ainsi certaines critiques ont dit que les personnages n'étaient pas "attachants", mais comment s'attacher fortement à un personnage si on n'en sait pas plus sur lui, il est évident que s'il y avait une suite, on deviendrait vite fan de tout les personnages. Nous serions nous attaché à la très caractérielle Bulma ou au grand naïf qu'est Sangoku si nous nous étions arrêté au premier tome ? Bref au diable les critiques faciles, moi je vais vous parler des bons points ! Kajika est l'avant-dernier manga que Akira Toriyama (Sanland étant le dernier en 2000) ait écrit, il bénéficie donc d'une certaine maîtrise du dessin, de plus l'histoire est rythmée et suit son cour en toute logique. L'humour, l'action, et l'aventure sont au rendez-vous. On pourrait reprocher le fait que les décors soient assez vides mais bon, c'est plus ou moins une caractéristique de Toriyama. Enfin pour terminer, si Kajika n'est pas l'oeuvre du siècle même au niveau des one-shots il est très divertissant, frais, drôle et se relit avec beaucoup de plaisir.


Kajika



Les points communs développés:


Kajika/Sangoku: Notre héros est ici encore un jeune homme brun doté d'une force surhumaine, on retrouve le détail de la queue, en effet Sangoku a une queue de singe et Kajika a une queue de renard. Kajika a parfois quelques attitudes propres à Sangoku comme commencer un sprint et s'arrêter pour faire une "pause pipi". De plus nos deux héros font des pieds et des mains pour sauver tout le monde, et on voit aussi chez eux de grandes valeurs puisque bien souvent, ils épargnent leurs ennemis.


Kajika



Haya/Bulma: Haya est une jeune fille gentille mais très vénale, elle ne rend des services que si elle a quelque chose à la clé, bien sûr Bulma a changé au fil des épisodes de DB mais Haya n'a pas eu le temps d'évoluer en un seul tome... On peut aussi les mettre en parallèle pour leur lâcheté, en effet elles piquent leurs petites crises de temps en temps et se sentent capable de frapper tout le monde, mais dès que cela ce complique, elles prennent la poudre d'escampette ! Elles ont beau avoir parfois des attitudes douteuses, elles gardent un bon fond.


Kajika



Donko/Oolon: Donko et Oolon (au début de la série, cela va de soit) sont deux personnages qui vont là où leurs intérêts les portent. Donko n'a pas le côté pervers de Oolon mais il est aussi fourbe, tend des pièges et manipule tout le monde. Dernier rapport (douteux?), ils sont tout les deux petits.

Gibachi/le commandant bleu: Bon là le rapprochement est seulement dût à la féminité, la sexualité même de ces deux personnages. Ils ne tolèrent pas que l'on abîme leur corps et détestent la laideur. Cependant le commandant bleu n'a pas du tout le côté mégalomane de Gabachi, ainsi le désir de devenir l'homme le plus fort du monde peut être assimilé à n'importe quel grand méchant de Dragon Ball.


Kajika



Isaza/Vegeta ou Picolo Jr: Le rapport entre ces personnages est bien sûr leur reconversion, en effet ils passent du statut de "grand méchant" à "nouvel ami". De plus ils ont aussi en point commun leur fierté, ils cherchent des combattants de valeur et ont confiance en leurs capacités, et bien sûr ils se feront tous surprendre par les capacités de quelqu'un d'autre.


Kajika



Dragon/Dragon: Ok ok c'est pas très original, mais Toriyama doit avoir une passion pour ces petites bêtes, car encore une fois, même si on ne le voit pas tout le temps, le dragon est au centre de l'histoire et il a un don particulier. En effet dans Dragon Ball (le titre est très évocateur) nos héros courent après des boules pour invoqué un dragon qui peut exaucé des voeux, dans Kajika le dragon est le dernier de son espèce et son sang procure une immense puissance.


Kajika



Que doit-on en tirer ? Que Toriyama ne cherche pas la nouveauté ? Qu'il réutilise des caractères qui ont déjà fait leurs preuves pour s'assurer un succès ? Moi je dirai tout simplement que ces caractères sont encrés en ce grand mangaka, 42 tomes de Dragon Ball ça doit laisser des traces ! De plus avec un mangaka qui a travaillé sur de nombreuses oeuvres, tout les caractères potentiels on déjà été vus, alors comment ne pas créer quelques similitudes ? N'importe quel personnage trouvera des critiques pour dire qu'il ressemble à tel ou tel personnage déjà existant, c'est un probleme que l'on retrouve dans tous les domaine. Alors ne vous laissez pas influencer par ces critiques, Kajika vaut le coup et ses personnages aussi !


Pyro

 
 
Fin page Fin page