RPGK! - rpgkingdom.netRPGK! - rpgkingdom.net  
A pro isn't someone who sacrifices themselves for a job. - Reno, Final Fantasy VII 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat ! ( connecté )
Coin des fans
Guestbook
Liens
Skins
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Central Game
Alpha-Emul


  

 

Article japanime Array

Articles Japanime Articles Japanime

Porco Rosso
(Ecrit le 04-04-2004 par Gunn)
3 commentaire(s)



:: Titre japonais: kurenai no buta ("Le cochon Rouge")
:: Date de sortie japonaise: 1992
:: Production: Studio Ghibli
:: Durée: 1h20 environ
:: Réalisateur/Scénario: Hayao Miyasaki
:: Musique: Joe Hisaishi




L'histoire prend place dans les années 30 en Italie sur les côtes de la mer adriatique, la première guerre mondiale est achevée, et beaucoup d'anciens soldats se sont reconvertis en pirates de l'air afin de gagner leur vie. Ceux-ci vivent de cambriolages et de vols dans cette époque où le fascisme grimpe. Tout commence sur la petite île de Porco Rosso, un ancien soldat devenu chasseur de primes, qui est dérangé une fois de plus pour aller régler le compte aux pirates de l'air. Au commande de son fidèle hydravion rouge, Porco Rosso, de son vrai nom Marco Pagot, est la terreur des pirates et un as de l'aviation. A cause de son métier, il s'est mis à dos tous les hors-la-loi de l'adriatique. Les pirates impuissants face à Marco font rapidement appels à Douglas Curtis, un américain doublé d'un dragueur acharné, chargé de liquider notre cher héros...




C'est ainsi que commence Porco Rosso, sortit en 1992 dans les salles japonaises. Je vais sans plus attendre me pencher sur les personnages principaux qui composent ce film d'animation =) . Marco Pagot est comme je l'ai dit dans le paragraphe ci-dessus, un chasseur de prime. Ce héros est particulier car il a l'apparence d'un cochon. Toutefois, son passé reste en parti voilé car on ne sait pas ce qui a pû le transformer en porc (d'où son surnom Porco). C'est un personnage qui a du charisme malgré son apparence, qui possède un passé lourd. Nous avons à faire ici à un héros mûr ayant déjà une expérience derrière lui. Marco est quelqu'un qui a cessé de croire en l'avenir, qui a décidé de vivre seul, en marge de la société et qui a arrêté de se faire des illusions pour changer le monde. Pourquoi Hayao Miyasaki a-t-il choisit de métamorphoser son héros en cochon ? Peut-être pour montrer qu'un héros séduisant n'a pas forcement besoin d'être beau, et que l'apparence physique est souvent trompeuse. Il désirait sans doute faire passer le message qu'il faut aller au-delà du physique pour découvrir les vrais valeurs d'un personnage. Toutefois, même à la fin du film (petit spoiler), on n'apprend pas la raison pour laquelle Marco s'est changé en cochon. Miyasaki a préféré laissé le soin à notre imagination de découvrir ce mystère en nous donnant des petits indices tout au long du film. C'est au final un personnage très interessant, qui engendre pas mal de piste de réflexion comme la position d'un être en marge dans la société, la souffrance que peut procurer une guerre ou encore la séduction n'étant pas forcement basée sur la beauté physique. Petite aparté, dans la version française, le doublage de notre héros a été réalisé par Jean Reno, qui, je trouve correspond tout à fait. Sa voix grave et en même temps chaleureuse résume le caractère du cochon.




Parmis les autres personnages, on retrouvera la belle Gina, séduisante dame dont tous les pirates sont amoureux. Avec ce personnage, Miyasaki nous entraine dans une histoire d'amour très discrète avec Marco. Gina est sous ses belles manières et son fort caractère, un personnage qui a souffert, qui s'est mariée trois fois, et devenue veuve trois fois et qui désire maintenant vivre en paix en attendant de pouvoir révéler son amour à Porco. Douglas Curtis, l'américain chargé d'assassiner Porco, est lui aussi tomber amoureux de la belle, et lui fait savoir avec des avances de mariage non déguisées. Personnage effronté, maladroix, mais qui possède une forte opinion sur lui-même. En effet, il se voit déjà président et s'imagine riche et glorieux à l'idée d'abattre Porco Rosso. Nous retrouverons également la jeune Fio, une fille passionnée de mécanique qui aidera à la réparation de l'hydravion de notre héros, et qui l'accompagnera par la suite dans ses aventures. C'est un personnage qui regroupe toute l'intrépidité, toute la bonne humeur et l'entrein de la jeunesse. Fio est une fille très dynamique, qui ne se laisse pas impressioner et qui a une opinion bien à elle sur tout ce qui l'entoure. On pourrait l'assimiler à le femme de Korokou, le bouvier dans Princesse Mononoke. Elle a une forte influence dès qu'elle prend la parole et elle ne craint pas les hommes. Pour finir sur les personnages, je vais vous parler du groupe des Mamma Aiuto, qui sont des pirates de l'air et qui constituent à eux seul une bonne partie de l'humour du film. Pas froncièrement méchants, on retrouve ici une bande de joyeux lurons, un peu maladroits. Ils me font énormement penser au groupe de pirates dans Le chateau dans le ciel. C'est en quelques sortes le même type d'opposant.




Passons maintenant au côté de la réalisation de cet anime. Concernant les graphismes, sans atteindre ceux des productions récentes comme Princesse Mononoke, ils sont très agréables à l'oeil et certains décors sont vraiment superbes. Fidèle à lui-même, le studio Ghibli nous propose ici une image et une animation de qualité. Les musiques quant à elles sont toujours aux mains de Joe Hisaishi et on ne va pas s'en plaindre ! Sans inégaler à mon avis celle de Nausicaa ou de Mononoke Hime, ces compositions sont agréables et collent parfaitement avec l'ambiance italienne de Porco Rosso. Pour rester dans le domaine du son, les doublages français sont de bonnes qualités et la voix de Jean Reno fait parfaitement l'affaire pour le héros. De plus, rappelons que l'histoire prend place dans la mer adriatique et sur ses côtes. Les batailles aériennes en hydravion sont vraiment de toute beautées et dynamiques au possible, ce qui n'est pas sans rappeler Laputa, le château dans le ciel.




Contrairement aux autres productions du studio Ghibli qui se basaient sur des arrières plans imaginaires comme Le voyage de Chihiro ou Nausicaa de la vallée du Vent, Porco Rosso possède un background historique. En effet, même si l'histoire n'est pas vraiment portée sur cela, il ne fait aucun doute que la montée du fascisme est largement présente avec notamment l'apparition de la police fasciste qui traquera maladroitement Marco durant son périple à Milan.




Selon un avis personnel, je pense que la fin du film arrive un peu vite, en tout cas, c'est ce que j'ai ressenti. Je n'ai pas eu le temps de dire ouf que le générique de fin était déjà là. Après (attention spoiler) la bataille aérienne sensationelle entre Marco et Curtis, la fin arrive très vite avec un dénouement un peu prématuré. Bref, ce n'est que mon avis, à vous de vous forger le votre en regardant le film =) . Toutefois Porco Rosso vous ravira, j'en suis sûr. Il est bon de préciser que les avions étaient une des passions d'Hayao Miyasaki, le réalisateur du film, et il traite cela avec délice. Voilà, pour résumer je dirais que Porco Rosso s'inscrit dans la lignée des incontournables, à ne rater sous aucun prétexte. Et puis, si vous ne l'avez pas vu, vous savez à quoi vous vous attendez maintenant ^_^, un héros charismatique malgré son apparence, une histoire d'amour sur un fond historique et des batailles aériennes incroyables à bord d'hydravion !


Gunn

 
 
Fin page Fin page