RPGK! - rpgkingdom.netRPGK! - rpgkingdom.net  
A pro isn't someone who sacrifices themselves for a job. - Reno, Final Fantasy VII 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat ! ( connecté )
Coin des fans
Guestbook
Liens
Skins
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
RPG-Z
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Alpha-Emul


  

 

Preview Array

Previews Previews

Em Enchant Arm
(Ecrit le 07-09-2005 par vidok)
14 commentaire(s)



Avec la Xbox première du nom, Microsoft avait fait l'énorme erreur de ne pas proposer de rpgs nippons, voulant s'imposer uniquement grâce aux productions américaines et européennes. Grave erreur ! La Xbox fut par conséquent un bide considérable au pays du soleil levant. Désireux de ne pas renouveler les mêmes erreurs, la société de Billou s'est allouée les services de nombreuses sociétés japonaises afin qu'elles développent des rpgs exclusifs à sa nouvelle console, j'ai nommé la Xbox 360. Bien évidemment, nous pensons tous aux deux jeux de Mist Walker, très prometteurs ; néanmoins, il est un jeu beaucoup plus discret qui pourrait bien faire parler de lui à sa sortie voire même surprendre tout le monde, Em Enchant Arm. Nous devons ce jeu à From Software, d'où les nombreuses incertitudes quant à la qualité future du produit mais il n'est pas interdit d'espérer.

.: Concepteur: From Software Inc.
.: Editeur: From Software Inc.
.: Genre: RPG
.: Support: Xbox 360
.: Date de sortie Jap, US et Euro : Décembre





Synopsis

Les humains, comme à leurs habitudes, aiment s'affronter entre eux. Les guerres ravagent le monde de Em Enchant Arm. Les forces s'équilibrent, les batailles se succèdent et aucun des camps en présence n'arrive à prendre le dessus. C'est alors que sont créés les golems, de puissantes entités à l'apparence plus ou moins humaine, faites pour le combat. Dans le principe, ils se rapprochent quelque peu des Realiens de Xenosaga à la différence près que ces golems possèdent des pouvoirs magiques très développés. Chaque armée envoie les siens. Nous assistons alors à une guerre des golems. Les humains continuaient d'en fabriquer et les amélioraient au passage. Chaque génération devenait plus puissante encore que la précédente, jusqu'au jour où ces « combattants » sont devenus incontrôlables, se retournant vers leurs créateurs. Les humains étaient alors décimés à vitesse grand V.
Alors que la population humaine était devenue très faible, toute guerre s'arrêta et la paix revînt brusquement. Fait étrange, les écrits de cette époque n'expliquent pas comment cela a été possible.
Malgré leurs déconvenues, les humains continuèrent à fabriquer des golems mais cette fois pour rendre service à la société. Ils étaient créés pour réaliser les tâches ménagères ou pour aider les artisans et autres commerçants.
L'histoire de Em Echant Arm débute mille ans après cette époque trouble, à Yokohama City. Cette ville est l'une des plus prospères au monde et s'apprête à fêter son 400ème anniversaire.





C'est alors que l'un des enchanteurs les plus doués de sa génération et par la même prometteur, Atsuma, réveille par inadvertance Queen of Ice, l'un des golems les plus avancés technologiquement. Celui-ci, ou plutôt celle-ci, est doté d'une intelligence hors du commun, d'une puissance sans aucune mesure et est capable, comme son nom l'indique, de contrôler l'élément glacier. Bref, notre héros n'a pas fait les choses à moitié et va devoir tenter de réparer sa bourde tout au long du jeu mais il va vite découvrir davantage d'informations sur ses origines et le pourquoi de son don en magie. Pour l'accompagner dans sa quête, il s'entourera d'autres personnages comme bon RPG. Pour le moment sont annoncés :
Tooya (le gars habillé en bleu), Makoto (un homme très féminisé sur les bords), Karin (la charmante jeune fille que l'on peut admirer sur une des tofs de cette preview) et Raiga (un bon bourrin apparemment).
Bref, le scénario, au premier abord très classique, semble réserver pas mal de surprises. Bien sûr, il faudra attendre d'avoir le jeu pour en parler réellement mais cela semble bien parti.





Une réalisation de haute volée

Xbox 360 oblige, les graphismes font pleurer tellement c'est beau. Nous n'avons encore jamais vu une telle beauté pour un RPG nippon. Les décors sont intégralement en 3D et aucun clipping à l'horizon. La profondeur de champ est absolument fabuleuse ainsi que les détails apportés à l'environnement. Chaque bâtiment est peaufiné dans les moindres recoins, les panneaux bougent au gré du vent. Levez la tête et vous apercevrez les oiseaux vaquaient à leur promenade. Fixez les nuages et vous les verrez se déplacer. Dans les prairies, le nombre de brins d'herbes présents est également une prouesse, le tout animé à la perfection. Bluffant. Si l'on s'attarde sur les personnages, le constat sera similaire. Très fins dans leur modélisation, leurs habits fourmillent de détails en tout genre, il suffit de regarder tous les boutons présents sur celui du héros.





Bien sûr, il est peut-être un peu tôt pour s'enflammer sur l'aspect graphique puisque le jeu fait partie de la première fournée de rpgs next-gen et, si ça se trouve, tous les suivants seront bien plus beaux, ce que nous pouvons qu'espérer. Toutefois, pour le moment, il est difficile de ne pas baver à la vue des premiers screenshots.





Un RPG comme les autres

Il est vrai que le jeu fait parler de lui grâce notamment à sa réalisation. Mais il ne faut pas oublier que de beaux graphismes ne font pas forcément un bon jeu. Pourtant, From Software a bien l'intention d'imposer son jeu. Pour les combats, un système au tour par tour, similaire à l'ATB des Final Fantasy a été adopté afin de plaire aux fans de la série de Squarenix. Ce principe a fait ses preuves depuis et il faut avouer qu'il reste très efficace malgré les années qui passent, un modèle d'accessibilité et de confort. Au vu du trailer (disponible plus bas), on peut aussi remarquer un compteur de hits qui laisse présager des possibilités de combos entre les personnages.
Pour plaire également au grand public, From Software a semble-t-il rempli son jeu de cinématiques en image de synthèse. Remarquez, cela fait toujours plaisir, il faut juste que cela ne représente pas les 80% du jeu.
Concernant l'ambiance sonore, si les musiques du jeu sont de la même veine que celle du trailer, nous pouvons nous attendre à du lourd. En effet, celle-ci, comme vous pourrez vous en rendre compte, si ce n'est déjà fait, est assez grandiose, avec chœur et tout le toutim, comme je les aime personnellement. Je vous vois déjà me dire, que les musiques de trailers sont toujours de cet acabit et ne reflètent pas nécessairement la qualité de la bande son du jeu. Je suis d'accord et c'est pour cela que j'ai parlé au conditionnel, mais il faut avouer que cela laisse présager un bon niveau musical.





Conclusion

Disponible au lancement de la Xbox 360 en décembre prochain, Em Enchant Arm refera parler de lui d'ici là, c'est certain. Grâce à une réalisation à tomber, un scénario qui laisse augurer nombre rebondissements et un déroulement pompé sur Final Fantasy, la dernière production de From Software a tout pour séduire. Il ne reste plus qu'à espérer que les développeurs ne jouent pas trop le coup marketing et ne profitent du fait qu'il soit le premier RPG de la console pour le bâcler...wait and see...


Trailer officiel : Gamespot.com


Page 2: Janvier 2007 ->


vidok

 
 
Fin page Fin page