RPGK! - rpgkingdom.netRPGK! - rpgkingdom.net  
Am I a butterfly dreaming I'm a poet.... Or a bowling ball dreaming I'm a plate of sashimi ? - Doreen, Chrono Trigger 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat ! ( connecté )
Coin des fans
Guestbook
Liens
Skins
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
RPG-Z
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Alpha-Emul


  

 

Preview Array

Previews Previews

Rogue Galaxy
(Ecrit le 24-08-2005 par vidok)
9 commentaire(s)






.: Concepteur: Level-5
.: Editeur: Sony
.: Genre: RPG
.: Support: Playstation 2
.: Date de sortie Jap: Décembre 2005
.: Date de sortie US et Euro: Début 2006


Avant de parler du jeu à proprement dit, abordons brièvement l'histoire de l'équipe derrière ce futur chef d'œuvre, Level-5. Cela vous dit quelque chose ? J'espère que la réponse est positive à moins que vous ayez vécu en ermite depuis plus de 5 ans. Si tel est votre situation, permettez-moi donc de vous conter le passé de cette jeune, très jeune société.





Fondée en octobre 1998, Level-5 désire créer un RPG innovant. La sortie de la PS2 approchant, le jeune studio opte d'emblée pour cette dernière et commence un jeu dont tout le monde se souviendrait. Très vite, Sony repère le projet et commence à s'y intéresser. Il s'agit d'un RPG où l'on dirige un jeune garçon, devant reconstruire un monde dévasté par les forces du mal : Dark Cloud. Le jeu fait sensation jusqu'à sa sortie, à demi-teinte. Il semble inachevé mais ne manque pas d'idées novatrices. L'équipe de développement ne se décourage pas et tente bien se rattraper.
1 an et demi plus tard, ils récidivent donc avec Dark Chronicle, une pseudo-suite à Dark Cloud mais qui n'a pas grand chose à voir si ce n'est le principe de création de monde. En revanche, la grande nouveauté vient du fait de l'utilisation du cell-shading. Cette représentation graphique a tapé dans l'œil des développeurs et ils se plaisent avec ce style qu'ils semblent déjà maîtrisé à la perfection dès leur premier essai.

True Fantasy Live Online. Level-5 signe un énorme contrat avec Microsoft pour fournir à la Xbox un MMORPG japonais digne de ce nom. On découvre un jeu à l'univers immense ainsi que la conservation du cell-shading. Après moult péripéties et reports en tout genre, le jeu se voit annulé en tout cas sur Xbox...
En simultané, Level-5 décroche le gros lot : le développement de Dragon Quest VIII, la plus grosse licence Squarenix au côté des Final Fantasy. Pari osé de la part de cette encore jeune société, elle réussit pourtant à le remporter. DraQue VIII sort au Japon, carton plein avec plusieurs millions d'exemplaires de vendus. Le jeu est absolument génial, propose un monde très vaste et des graphismes en cell-shading du plus bel effet.
Quel talent ! Level-5 réussit à enchaîner les réussites et les gros contrats. Cette fois-ci, ils re-signent avec Sony pour leur prochaine création, Rogue Galaxy.





Le scénario

L'histoire du jeu se passera dans une galaxie lointaine (star wars powa) où les guerres interplanétaires se succèdent depuis des siècles. Dans ce climat de guerre, chacun tente de s'en sortir comme il peut. Autant certains tentent de pratiquer des métiers classiques tels que forgeron ou aubergiste, d'autres préfèrent de loin être pirates de l'air. C'est un choix...





Le héros du jeu et donc le protagoniste qu'il va falloir supporter pendant de nombreuses heures se nomme Jester Rogue. Du haut de ses 17 ans, le jeune garçon vit sur les terres désertiques de la planète Roza. Il rêve de vivre de palpitantes aventures et de découvrir le monde ainsi que d'autres planètes comme beaucoup de jeunes de son âge. Vous vous en doutez, le métier le plus indiqué pour cela n'est autre que celui de pirate de l'air.
Suite à un incident encore tenu secret par les scénaristes (les petits futés), Jester va entrer dans l'équipage du redoutable Dorgengore. Pirate extrêmement respecté et craint à la fois, il semble être le meilleur moyen aux yeux de Jester d'accomplir ses rêves.





A bord du vaisseau, il fera la connaissance de la séduisante Kisara, fille de Dorgengore, elle aussi âgée de 17 ans. Nous pouvons sans trop nous avancer prévoir une idylle entre les deux jeunes personnages.
Plus tard, ce seront 6 autres personnages qui rejoindront le groupe. En plus de Jester et Kisara, deux autres héros ont été dévoilés.





Nous trouverons donc Zegram, un autre pirate de l'air, très expérimenté quand il s'agit de voyages et aussi recherché pour divers méfaits.





Le second personnage est une superbe jeune femme, Luluka. Celle-ci est une excellente guerrière de la planète Juraika, une planète forestière. Lorsque l'on voit le design de ces quatres premiers personnages, il est légitime d'attendre impatiemment l'annonce des autres. L'équipe sera de plus très hétéroclite, nous trouverons donc des protagonistes appartenant à d'autres races que celle des humains. Il faut comprendre que vous visiterez de nombreuses planètes au cours de votre périple. Si vous zieutez convenablement les photos qui tapissent cette preview, vous en remarquerez un autre qui n'a pas été annoncé mais qui se trouve sur les screens des combats... un certain Simon...





La réalisation

Bon, pour le moment, il faut se contenter des photos et vidéos pour se faire une quelconque idée du jeu mais je pense que vous serez d'accord avec moi : graphiquement, ça déboîte !
Les décors tuent tout. Je ne pense pas me tromper en disant que nous n'avons jamais vu aussi beau sur PS2. Dragon Quest VIII a beau être magnifique, Rogue Galaxy fait encore mieux. Ce mélange perso en cell-shading/ décors 3D est vraiment surprenant. Technique adoptée par Level-5 depuis Dark Chronicle, celle-ci ne cesse d'être peaufinée au fil des années et voilà le résultat : un jeu d'une beauté à se damner. Les décors fourmillent de détails en tout genre et resplendissent de millions couleurs. Les planètes du jeu possédant chacune un écosystème différent, aucune ne ressemblera à ses sœurs. Bref, le dépaysement sera de rigueur.





Vous avez sûrement remarqué que la modélisation des protagonistes a subi le même soin. Ils sont superbes et les visages transmettent sans aucun souci les émotions. Il n'y a pas à dire, un bond a été fait depuis DQVIII, c'est indéniable. Le plus ahurissant dans l'histoire vient du fait que les développeurs ont annoncé que le jeu ne contiendrait aucun temps de chargement. Oui, vous avez bien lu, les transitions entre les lieux et les planètes se feront naturellement ainsi que pour les combats. Cela paraît impossible dit comme cela et pourtant quand on voit le jeu tourner, plus rien n'étonne venant de Level-5. Ils ont d'ailleurs fortement insisté sur ce point lors de la présentation du jeu. L'univers se veut cohérent et pour cela, la suppression de tous les chargements propres aux RPG se voulait indispensable à leurs yeux. Impressionnant, je vous dis !





Les systèmes de jeu

Nous ne savons pas encore grand chose sur le système de combat et les menus, toutefois, je vais tâcher de regrouper les infos disséminées au compte-goutte par Level-5.
Tout d'abord, les combats se feront en temps réel. L'ennemi apparaît sur le terrain de jeu, les héros sortent leurs armes et c'est parti. Il n'y a donc aucune pause ni écran de transition, le combat débute aussitôt. Les joueurs habitués à se la couler douce devant leurs écrans devront désormais être aux aguets car les attaques de monstres seront fréquentes en dehors des villes voire même dans certaines comme le laisse le suggérer la seule vidéo disponible à l'heure actuelle. N'hésitez d'ailleurs pas à la télécharger en base de page.





Durant les phases de combats, vous ne dirigerez qu'un seul et unique personnage, les autres seront confiés à l'I.A.. Rassurez-vous, vous pourrez switcher entre les membres de votre équipe à tout moment à l'instar d'un Star Ocean. A l'aide des divers boutons de la manette, vous pourrez asséner des coups et effectuer des combos avec l'aide de vos compagnons auxquels vous aurez donner des ordres au préalable. Bref, le système se rapproche de celui annoncé pour FFXII mais davantage orienté action quand même.





Le système d'équipement et d'évolution des persos n'a pas encore été dévoilé en entier. Il a été dit qu'un système de création d'objet à la Dark Chronicle serait présent , mais il est une nouvelle qui, par contre, fera très plaisir aux nostalgiques de FFVII. Les développeurs, de leurs propres dires, se sont inspirés du principe des materias : il faudra placer les magies sur des tablettes attachées aux héros. En fonction de la position des magies entre elles, il sera possible d'en modifier les effets et d'ajouter des capacités inédites. Avant de conclure ce paragraphe, je tiens à préciser que chaque personnage disposera de 2 types d'armes afin de varier les plaisirs d'où un total de 16 types d'armes.





Vivement Noël

Rogue Galaxy est donc prévu pour décembre 2005 chez nos amis nippons et pour le début d'année chez les ricains et chez nous. Le jeu est édité par Sony, ce qui accélère grandement les traductions (money powa). Ce jeu s'annonce comme un des monuments du RPG sur PS2. De plus, je peux rajouter qu'il contiendra de nombreuses quêtes annexes et mini-jeux en tout genre, un jeu d'échec est annoncé...

Un monde immense, une réalisation de haute volée, une volonté certaine d'innover, Rogue Galaxy a tout du futur blockbuster. Je vous recommande chaudement de garder un œil dessus d'ici sa sortie...


Vidéo : http://access.scej-online.jp/counter/roguegalaxy/roguegalaxy0805_2500k.wvx


vidok

 
 
Fin page Fin page