RPGK! - rpgkingdom.netRPGK! - rpgkingdom.net  
Hey! That's cheating. Take it back. - Id, Xenogears 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat ! ( connecté )
Coin des fans
Guestbook
Liens
Skins
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
RPG-Z
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Alpha-Emul


  

 

Preview Array

Previews Previews

Soul Cradle
(Ecrit le 07-01-2007 par vidok)
2 commentaire(s)





Titre : Soul Cradle : Sekai o kurau Mono
Plate-forme : Playstation 2
Genre : Tactical-RPG
Developpeur : Nippon Ichi Software
Editeur : Nippon Ichi Software

Sortie JAP : 25/01/2007

Révélé aux yeux du grand public à sa sortie européenne, Disgaea a également permis à Nippon Ichi de mettre un pied dans le marché européen. Suivirent relativement rapidement Phantom Brave, La Pucelle et Phantom Kingdom. Disgaea 2 a fait la connaissance de nos rayonnages il y a peu et le nombre de fans ne cesse de croître. Le "petit" studio japonais réussit à rallier à sa cause un nombre colossal de joueurs alors qu'à première vue, ses titres n'ont rien de phénoménal. Mais justement, il est nécessaire d'y apporter une seconde vue pour en découvrir l'insoupçonnée profondeur, capable de nous faire tenir des dizaines d'heures durant devant notre écran.
Parmi les nombreux projets de la société pour cette nouvelle année qui débute, nous noterons un nouveau Tactical-RPG pour le moins prometteur, j'ai nommé Soul Cradle. Décortiquons dès maintenant ce que nous savons sur ce titre au devenir plus qu'intéressant.


~ Fantasy quand tu nous tiens

Comme la coutume le veut, je vais de ce pas aborder l'histoire. Il faut reconnaître qu'il est toujours agréable de savoir dans quel contexte l'on se place. Comme à notre habitude, nous serons propulsés dans un monde à l'univers imaginaire dans lequel il faudra choisir notre héros. Le choix se fera essentiellement sur son sexe. Les éternels pervers seront déçus d'apprendre qu'il s'agira juste de dire si l'on désire incarner un homme ou une femme. Même si le scénario sera dans ses grandes lignes le même, il faut savoir que la plupart des événements dits mineurs seront traités différemment et nous aurons même le droit à des sensibles divergences de parcours à de nombreuses reprises de l'aventure.
Le but de notre personnage principal sera d'annihiler la race des Devourers, de gigantesques créatures apparues deux siècles plus tôt et qui terrorisent le monde entier depuis. Vous vous demandez sûrement pourquoi notre protagoniste sera en mesure de réaliser un acte qui a été impossible pendant deux cents ans. Et bien, la doyenne de son village natal, répondant au doux nom de Rena, lui offre une puissante épée qui renferme une âme maudite, Gigu. Cette dernière n'est pas n'importe quelle âme puisqu'il s'agit de celle qui a libéré les Devourers dans le passé. Ainsi, cet esprit n'est pas ce que l'on peut appeler le meilleur allié que l'on pourrait espérer. Cependant, comme avec toute personne, il suffit de trouver un terrain d'entente qui avantage tous les partis pour qu'une alliance improbable se forme : en l'échange de l'immense pouvoir de l'épée, le héros accepte de laisser Gigu aspirer une partie de son énergie vitale. Il va sans dire qu'il s'agit là d'un contrat à haut risque puisque la puissance de l'âme est telle qu'elle pourrait l'amener à aspirer son porteur dans son intégralité s'il venait à relâcher sa vigilance.
Un scénario aux bases classiques, solides, qui laissent espérer une suite des plus palpitantes et amusantes, connaissant les habitudes de Nippon Ichi.


~ Du Tactical-RPG, du pur !

Nous aurons en effet le droit à un simulation-RPG, comme les appellent les japonais ; autrement dit, un RPG aux combats stratégiques comme la société nous a habitués. Il sera donc question de déplacement de troupes sur le champ de bataille. Cependant, chaque chapitre de jeu sera découpé en plusieurs phases qui se répéteront immuablement et pas nécessairement dans le même ordre.
Les phases de déplacement se feront en sélectionnant l'action à effectuer ou le nom du lieu dans un menu. Pour décor, nous aurons le droit à de jolis artworks. La liberté sera donc pour le moins restreinte malheureusement mais les habitués du genre ne seront pas dépaysés puisque c'est monnaie courante chez nos chers T-RPG. Partant de ce principe là, les développeurs ne pouvaient passer à côté du système de quêtes à quérir à l'auberge ou agence du coin. Il s'agira principalement d'épreuves annexes mais que les amoureux du travail bien fait savoureront à leur juste valeur. Ce sera pendant ces moments de villégiature qu'il faudra se munir de ses sous et arpenter les boutiques à la recherche des derniers équipements pour ne pas paraître minable lors de prochains affrontement.
Avant de les débuter, il vous sera primordial de vous rendre sur le lieu de belligérance. C'est une règle vielle comme le monde : avant de combattre un adversaire, il faut se rendre face à lui. Vous passerez donc sur la World Map pour naviguer à travers divers points. Sa sobriété rendrait presque celles de Final Fantasy X et Magna Carta jalouses mais bien évidemment, nous lui louerons certainement sa concision lorsque nous la tâterons.
Autre partie de jeu qui, elle, peut apparaître à tout moment : les dialogues. Il va sans dire que l'histoire se doit d'avancer et donc que le scénario réquésitionnera de nombreuses heures dans la durée de vie globale pour s'étendre et démontrer toute sa complexité. La représentation sera similaire à celle de Phantom Brave, à savoir une vue de profil, des personnages en 2D, des décors dessinés et des boîtes dialogues accompagnées du portrait des interlocuteurs. Nous restons encore et toujours dans le classique mais Nippon Ichi a désormais sa marque de fabrique et semble encline à la conserver : classicisme, design mignon, dialogues humoristiques, longue durée de vie, système de combat génial.
D'ailleurs, vous vous doutez bien qu'il en sera sûrement de même pour ce Soul Cradle.


~ Baston !

Avant tout affrontement, vous devrez équiper convenablement vos troupes et vous assurer qu'elles sont prêtes au combat. Je ne m'étendrai pas sur les nombreuses possibilités qu'offrent les traditionnels menus des T-RPG mais il sera possible de customiser ses persos de la tête au pied.
Durant les phases de combat, les belligérants sont disposés sur le terrain et le déplacement par cases est toujours de rigueur. Lorsqu'une attaque est lancée, l'écran bascule et offre un scrolling horizontal pour afficher les personnages concernés. Comme vous pouvez vous en rendre compte sur les images, les différentes techniques sont pour le moins impressionnantes malgré la "simple" représentation 2D. Les nombreuses magies sont accompagnées de toute une mise en scène qui intensifie d'autant plus le climat de bataille du jeu. Cet effet sera encore plus saisissant lors de l'arrivée de boss dont les attaques porteront sur tout un bataillon de héros.
Afin de faire davantage de dégâts, des attaques combinées seront possibles. Le héros sera le combattant aux actions les plus diverses puisqu'il pourra, en plus des autres, invoquer le pouvoir de Gigu. Ceci décuplera fortement l'impact de son attaque mais consommera une partie de son énergie, une belle épée de Damoclès en somme.
Il reste à juger du dynamisme de l'ensemble, élément difficilement discernable sur des vidéos. Les batailles durant souvent près d'une heure dans les T-RPG, il est préférable d'attendre la sortie du jeu avant de partir dans de longues et ennuyeuses dithyrambes. Pour l'instant, nous dirons que les trailers disponibles sur le site officiel sont pour le moins encourageants. La musique les accompagnant n'a de plus pas à rougir face à celles d'un colossal Final Fantasy Tactics.


~ Mettons la main au porte-feuille

Je pense que les paragraphes qui précèdent ont été limpides sur un point : Soul Cradle n'apportera rien au genre. Il faut s'attendre à du classique, à du très classique même mais il est un élémént à ne pas occulter : Nippon Ichi. Les titres de la firme ne font que rarement preuve d'une originalité incommensurable mais les rouages sont tellement bien huilés que la mécanique ne connaît pas de disfonctionnement et nous emmène aussitôt sur des chemins que l'on aimerait sans fin. La sortie de Soul Cradle est programmée pour le 25 janvier prochain. Une édition limitée est prévue pour l'occasion avec en guise de suppléments l'ost du jeu et un artbook d'une quarantaine de pages en couleur. Si vous avez aimé les précédents travaux de Nippon Ichi, vous savez ce qu'il vous reste à faire.


vidok

 
 
Fin page Fin page