RPGK! - rpgkingdom.netRPGK! - rpgkingdom.net  
Poor old... Oh well, what a worthless excuse of an emperor! - Kefka, Final Fantasy VI 
 
Top page  
Accueil
Forum
Chat ! ( connecté )
Coin des fans
Guestbook
Liens
Skins
Historique
Staff
Statistiques

News
Encyclopédie
Reviews
Previews
Dossiers
Biographies
Japanime
Articles Divers
Critiques d'OST

Wallpapers
Artworks
Musiques midis
Partitions de musique
Lyrics

A propos
Roms Nes
Roms SuperNes
Roms GameBoy
Roms Megadrive

Final Fantasy Ring
RPG Soluce
Son of Destiny
RPG-Z
Lost Edens
Legendra
RPG Emulation
Fantasy-Source
Creative Uncut
Finaland
Jin'sei RPG
JV-RPG
Alpha-Emul


  

 

Test Array

Reviews Reviews

Arc the Lad


Titre: Arc the Lad
Plate-forme: Playstation
Genre: Tactical RPG
Developpeur: Arc Entertainment
Editeur: Sony Computer Entertainment

Sortie JAP: 30/06/1995

Ecrit le 31-07-2004 par Gunn

4 commentaire(s)

Nous voilà devant Arc the Lad premier du nom sorti en 1995 au Japon, un tactical rpg sympatoche et sans prétention. La boite qui est à l'origine du développement du jeu est G-Craft, et si ce nom de vous dit pas grand chose, sachez qu'ils sont également à l'origine des Front Missions. A l'heure actuelle, Arc the Lad est devenu une série à part entière, puisqu'on pourra dénombrer à ce jour quatre épisode, le dernier étant sur playstation 2, et les trois premiers sur sa petite soeur, la psone. On constatera donc que cette petite saga commença bel et bien sur la première bécane de Sony, alors que la plupart des autres softs n'étaient que des suites de jeux déjà bien lancés sur super famicom, comme Final Fantasy ou Star Ocean pour n'en citer que deux. Bref, trève de bavardages, commençons ce test par un petit résumé du scénario.




Vous incarnez dès le début Arc, un jeune garçon, qui vit seul avec sa mère dans un petit village du nom de Touvil. Son père, Yoshua, est pour lui une source d'obsession permanente, car depuis qu'il a disparu, il y a 10 ans pendant un terrible orage, il désire le retrouver. En effet, Arc est persuadé que celui-ci n'est pas mort, et que sa disparition doit avoir un sens. De l'autre côté, nous rencontrons Kukuru dès les premiers instants du jeu. Celle-ci fait partie d'un clan qui a pour devoir de protéger la flamme sacrée Cion. Selon les traditions, Kukuru devait épouser le prince de Palencia. Pour échapper à son destin, elle décida d'éteindre la flamme sacré, espérant ainsi trouver une fuite à son mariage. C'est ainsi qu'elle réveilla les monstres des ténèbres, et que le jeune Arc fait son entrée en scène ! Certains d'être l'élu, le jeune garçon ira porter secours à Kukuru, sous ses airs de héros. Voilà comment débute le scénario de ce premier épisode. Certes, il semble à première vue assez bateau, mais il reste très sympa. Vous devrez élucider les mystérieuses apparitions de monstres qui se font un peu partout dans le monde, tout en gardant un oeil fixé sur votre quête personnelle: retrouver Yoshua, le père de Arc.




Durant votre périple, d'autres personnages se joindront à votre quête, pour au final atteindre une équipe de 7 membres. Chacun des personnages possède une spécificité qui lui est propre. On pourrait parler de classes de personnages. Vous partez donc avec le contrôle de Arc, qu'on assimilera à la classe du chevalier. Kukuru se joindra à vous par la suite, et sera le mage blanc du groupe, puis Poco, un jeune soldat jouant des instruments de musique, Tosh, un samouraï voulant venger son père tué par l'empire, Gogen, un vieux mage, Iga, un lutteur que vous rencontrerez dans un temple, et enfin Chongara, qui sera l'invoqueur du groupe. L'évolution de vos personnages et de leurs capacités est assez simple. Vous apprenez au fur et à mesure de nouvelles capacités et magies, tandis que certaines doivent être trouvés, comme des invocations pour Chongara. Enfin, chaque magie ou coup spécial a trois niveaux d'évolution. Concernant les invocations, une fois que vous les invoquez, elles restent à vos côtés durant le reste du combat. On pourrait les comparer à celle de Final Fantasy X, puisqu'elles ont des points de vie et de magie, ainsi que des magies propres, à faire évoluer également. En fait, vos créatures agiront en quelques sortes comme un personnage à part entière une fois invoquées et jusqu'à ce qu'ils se fassent tuer.




Arc the Lad est un tactical rpg, ce qui signifie que les combats occupent une place prépondérante dans le jeu. Vous vous retrouvez donc le plus souvent sur le terrain à affronter toutes sortes de monstre. Nous reviendrons sur ce point un peu plus tard. Attardons-nous pour l'instant sur le reste, qui se résume à des phases de dialogue et à de petits déplacements. Clairement, le jeu est hyper dirigiste et linéaire, tout est indiqué ou presque. Même si vous y jouez en japonais, vous ne pourrez pas être bloqué. Les déplacements en dehors de la map monde se font automatiquement ou presque, et sur la carte, les destinations apparaissent au fur et à mesure que vous avancez dans le scénario. Les prises de tête sont bannis dans Arc the Lad, laissant place à une simplicité incroyable. Le jeu suit le schéma: changement de lieux / dialogues / combats, avec la belle part pour les combats bien évidemment. Avant de commencer un combat, on vous proposera toujours d'aller faire un tour dans votre équipement, qui, parlons-en, est très basique. En effet, dans Arc the Lad, vous ne trouverez ni boutiques d'armes, d'armures et d'objets, ni auberges pour vous reposer, ou tout autres batiments à visiter. Pour regagner vos hp et mp, il suffit de sauvegarder, tandis que les objets doivent être trouvés uniquement en ouvrant des coffres sur les aires de combat, ou bien en tuant des monstres. Chaque personnage a quatre emplacements pour lui équiper un objet. En clair, la gestion de l'équipement et de vos personnages est quasiment nulle. Enfin, les combats se déroulent dans de grandes aires divisées en cases (tactical rpg oblige) auquel tous vos personnages devront participer à la fois. On remarquera un détail sympa lors des combats: la présence de petits cris que vos personnages pousseront lors de leurs attaques. A noter également que vous pourrez revenir autant de fois que vous le voudrez sur les différents lieux pour vous entrainer.




Abordons l'aspect technique du soft. Il ne faut pas oublier que le jeu date de 1995, et qu'il fait parti des premiers jeux de la playstation ! Au niveau des graphismes, on cotoie le superbe comme l'immonde. En effet, vous trouverez des décors vraiment superbes, détaillés et vraiment soignés, alors que d'autres sont vides, moches et sont du plus mauvais gout. Les sprites des personnages sont quant à eux assez sympa dans l'ensemble, et leurs animations sont assez bien réussis. On regrettera par contre les avatars des personnages lors des scènes de dialogue, qui sont vraiment immondes. Vous devriez voir la tête du héros... encore un peu plus et vous vous arrangez pour coller un bout de papier sur votre télé pour ne pas la voir ! Enfin bref, c'est un détail... On remarquera que les développeurs ont fait un bel effort à l'époque de mettre quelques minces cinématiques lors de passages clés du jeu; pas supers belles d'ailleurs, mais c'était une belle tentative. Les musiques sont comme les graphismes assez inégales dans l'ensemble, certaines très jolies, d'autres moins. Toutefois, le principal défaut de ce premier épisode est sa durée de vie, car en plus d'être facile et linéaire, il vous faudra à peine une quinzaine d'heure en comptant les quelques quêtes annexes pour en venir à bout. Au niveau des quêtes d'ailleurs, vous aurez des trucs assez sympas et originals à faire comme des quizz au temple, un championnat, et à gravir une tour de 50 étages, un bon endroit pour faire évoluer vos personnages et récupérer quelques bons objets.




Pour conclure, même si le jeu possède de nombreux défauts, il reste très agréable à jouer. De plus, on pourrait expliquer la faible durée de vie par son statut de premier épisode et d'introducteur à la série, puisque la suite de l'histoire continue dans Arc the Lad 2. D'ailleurs vous pourrez y transférer vos données du premier épisode pour garder vos statistiques. Je pense qu'Arc the Lad est un bon jeu pour ceux qui veulent se lancer dans le genre tactical rpg, puisqu'il est assez facile et possède relativement peu de paramètres à prendre en compte lors des combats. Si vous désirez vous le procurez, sachez que le moyen le plus facile actuellement est d'acheter le coffret Arc the Lad Collection sorti aux Etats Unis, qui comporte les trois premiers épisodes avec pas mal de petits suppléments comme un making of, des sortes de pins etc... un bon achat quoi =) .



Note Finale: 14 / 20
Gunn

 
 
Fin page Fin page